aehec

A propos Soutien WordPress

Cet auteur n'a pas encore renseigné de détails.
So far Soutien WordPress has created 42 entries.

Volume 84, no 2, juin 2008

Sommaire
Volume 84, no 2, juin 2008

Articles

Offre de travail des femmes mariées immigrantes au Canada
Brahim Boudarbat, Sonia Ines Gontero

Les nouvelles logiques de l’aide publique au développement : entre rationalisation, pragmatisme et logiques institutionnelles
Bernard Contamin, Julien Milanesi, Jean-Marc Montaud

Menace de débauchage et incitation des multinationales à la formation de la main-d’oeuvre dans les pays hôtes : un modèle théorique
Abdelhakim Hammoudi, Wadii Hatit

 

L’économique en perspective

Compte rendu

Serge Audier. Le colloque LIppmann : aux origines du néo-libéralisme
Dorval Brunelle

 


 

Offre de travail des femmes mariées immigrantes au Canada

Brahim BOUDARBAT
Université de Montréal,
CIRANO
Sonia Ines GONTERO
Université de Montréal

Résumé – Cette étude analyse l’offre de travail des femmes mariées selon le statut d’immigration au Canada. Nos résultats empiriques obtenus à l’aide des données du recensement canadien de 2001, indiquent que les femmes immigrantes ont un taux d’activité plus faible comparativement aux natives. Les immigrantes provenant d’Asie sont les moins susceptibles de participer au marché du travail alors que, parallèlement, cette région est devenue la source d’immigration la plus importante au Canada. Par ailleurs, nous trouvons que l’élasticité de l’offre de travail par rapport au salaire horaire est deux fois et demie plus élevée pour les natives comparativement aux immigrantes (0,18 contre 0,072). Ce faible degré de réponse des femmes immigrantes aux signaux du marché du travail, pourrait indiquer qu’elles ont moins de choix dans les faits à cause, peut-être, de contraintes culturelles quant à la position de la femme au sein du ménage, ou encore à cause des difficultés d’accès à l’emploi auxquelles font face les immigrantes. Enfin, nous trouvons que les immigrantes européennes ont une élasticité de l’offre de travail par rapport au salaire qui est légèrement supérieure à celle des autres immigrantes (0,082 contre 0,058), mais qui demeure significativement inférieure à celle des natives.

Abstract –  This paper examines the differences in labour supply between married immigrant women and married native women in Canada. Using data from the 2001 Canadian census, we find that immigrant women have a lower labour force participation rate than native women (70.6 versus 77.8). Among immigrants, those coming from Asia are the less likely to participate in the labour market. This result is important given the fact that Asia is becoming the main source of immigration in Canada. Also, we find that the wage elasticity of the labour supply is twice and a half higher for native women compared to immigrants (0.18 versus 0.072). This difference in labour supply’s responses might indicate that immigrant women have limited choices regarding the labour market participation, perhaps because of cultural constraints regarding the role of woman within the household, or because of the difficulties to find employment. Finally, we find that the wage elasticity of the labour supply is slightly higher for immigrants from Europe compared to immigrants from other regions (0.082 versus 0.058), but remains significantly lower than the wage elasticity for native women.

Haut de page ]

Les nouvelles logiques de l’aide publique au développement : entre rationalisation, pragmatisme et logiques institutionnelles

Bernard CONTAMIN
Julien MILANESI
Jean-Marc MONTAUD

Université de Pau et des Pays de l’Adour

Résumé – Ce travail explore les principales tendances actuelles de l’aide publique au développement (APD) pour en cerner les nouvelles logiques. Le constat initial est celui d’une diversification de ses finalités et d’une exigence renforcée de son efficacité face à un environnement externe nouveau. Cela se traduit par une montée de la notion d’appropriation pour mieux prendre en compte la demande, par un processus d’harmonisation de l’offre d’APD et par une transformation des pratiques qui conjugue rationalisation, pragmatisme et jeux institutionnels. Au final, l’avenir de l’aide semble plus que jamais pluriel pour prendre en compte les diversités des situations et des objectifs.

AbstractWhat Kind of Futures for Aid? Between Rationality, Pragmatism and Institutional Games. This work examines the main tendencies of aid in order to determine its future. We start from showing that faced to a new external environment the aid needs to diversify its finalities and reinforce its effectiveness. This process is illustrated by an increase of the ownership concept and a better attention paid to the demand side. On the offer side, we see a new organisation based upon better harmonization and new practices witch combine rationality, pragmatism and institutional games. Finaly, the future of aid seems plural in order to take into account the diversity of the situations and purposes.

Haut de page ]

Menace de débauchage et incitation des multinationales à la formation de la main-d’oeuvre dans les pays hôtes : un modèle théorique

Abdelhakim HAMMOUDI
ERMES/Université Paris II et LORIA/INRA
Wadii HATIT
ERMES/Université Paris II et LORIA/INRA

Résumé – L’article analyse si une multinationale, qui décide d’investir dans un pays hôte, fera de la formation quand existe une menace de débauchage exercée par un entrant local potentiel. Nous donnons à la multinationale la possibilité de choisir l’effectif des salariés à former et nous modélisons la proportion des salariés formés et débauchés par une fonction de friction qui dépend des salaires proposés par les deux firmes et du degré de mobilité de la main-d’œuvre dans le pays hôte. Nous montrons comment la renonciation par la multinationale à la formation peut constituer une barrière à l’entrée pour la firme locale. Nous montrons par ailleurs que l’accroissement du degré de mobilité de la main-d’œuvre ne réduit pas systématiquement l’incitation de la multinationale à la formation.

Abstract – The paper analyses the incentive to train of a multinational which decides to invest in a host country when a poaching threat exists from a potential local entrant. We give the multinational the possibility to choose the number of trained workers and model the proportion of the poached workers using a friction function depending on the salaries gap proposed by the two firms and the degree of labour mobility in the host country. We show how the renunciation to the training strategy by the multinational may constitute an entry barrier to the local firm. We also demonstrate that an increase of labour mobility degree do not systematically reduce the multinational’s incentive to train.

Haut de page ]

Crédibilité des autorités monétaires et transparence – Quelle complémentarité dans le cas de la Tunisie ?

Héla Miniaoui
Institut Supérieur de Gestion de Sousse, Tunisie
Unité de Recherche en Monnaie, Finance et Banque (URMOFIB)
Mounir SMIDA
Faculté de Droit et des Sciences Économiques et Politiques de Sousse, Tunisie
Groupe de Recherche en Monnaie, Finance et Modélisation (FIMOD)

Résumé – Selon Goodhart (1993), l’indépendance des banques centrales se réfère « plutôt à leur liberté d’entreprendre des opérations monétaires qui, de leur point de vue, sont nécessaires pour atteindre leurs objectifs statuaires (ou imposées par l’extérieur) ». Avec son corollaire la transparence, cette approche a été présentée comme le meilleur gage pour assurer la crédibilité de la politique monétaire et la stabilité de la valeur de la monnaie. Cette réforme a été largement suggérée dans la littérature d’expertise sur les stratégies de la politique monétaire dans les pays en voie de développement et en Tunisie. L’indépendance se présenterait ainsi comme alternative à la règle (voir règle automatique de Friedman) et permettrait à la banque centrale de répondre plus efficacement aux chocs imprévus sans être obnubilée par les objectifs réels. Au vu des critères établis par la théorie, l’article présente l’expérience de la Banque Centrale de Tunisie en la matière. Il soulève la difficulté pour les autorités monétaires de gérer le couplet crédibilité-transparence difficilement dissociable (Pollin, 2002). Effectivement, la politique monétaire s’exerce dans un monde où l’information conditionne largement le pouvoir donc l’indépendance de la banque centrale vis-à-vis des influences externes.

Abstract – According to Goodhart (1993), the independence of the central banks relates rather “to their freedom to undertake monetary operations which, from their point of view, are necessary to achieve their statutary goals (or imposed from outside)”. With its corollary, transparency, this approach was presented as the best means to ensure the credibility of the monetary policy and the stability of the value of the currency. This reform was largely suggested in the literature of expertise on the strategies of monetary policy in developing countries and in Tunisia. Independence would thus be presented in the form of an alternative to the rule (see Friedman’s automatic rule) and would allow the central bank to respond more effectively to the unforeseen shocks without being obnubilated by the real objectives. Relying on the criteria established by theory, this article discusses the experience of the Central Bank of Tunisia on this matter. It raises the difficulty for the monetary authorities in managing both credibility and transparency which are difficult to dissociate (Pollin, 2002). Effectively, monetary policy is applied in a world where information conditions power to a large extent, i.e. the independence of the Central Bank with respect to external influences.

Haut de page ]

Volume 84, no 1, mars 2008

Sommaire
Volume 84, no 1, mars 2008

Articles

Une analyse des taux marginaux effectifs d’imposition au Québec
Jean-Yves Duclos, Bernard Fortin, Andrée-Anne Fournier

Impôt négatif, salaire minimum et chômage dans un modèle d’appariement avec différenciation des agents
Pedro Lages Dos Santos

Système de retraite par répartition et chômage involontaire : éléments d’évaluation de réformes mixtes
Mouez Fodha, Patricia Le Maitre

L’économique en perspective

Notes, commentaires et comptes rendus

Nécrologie : Roger Dehem (1921-2008)
Gérald Leblanc

 


 

Une analyse des taux marginaux effectifs d’imposition au Québec

Jean-Yves DUCLOS
Département d’économique
Université Laval
CIRPÉE
Bernard FORTIN
Département d’économique
Université Laval
CIRPÉE
CIRANO
Chaire du Canada en économie des politiques sociales et des ressources humaines
Andrée-Anne FOURNIER
Groupe d’analyse Ltée

Résumé – Cet article dresse un portrait de la situation des taux marginaux effectifs d’imposition (TMEI) sur le revenu de travail au Québec. Il vise à permettre une meilleure compréhension de l’impact des politiques gouvernementales sur le comportement des agents économiques sur le marché de la main-d’oeuvre. À l’aide d’un modèle de microsimulation comptable reproduisant les systèmes d’impôts et de transferts au Québec pour 2002, nous mesurons les TMEI qui résultent de l’interaction des mécanismes de perception et de redistribution. En outre, nous en évaluons la répartition au sein de la population. L’analyse de ces taux démontre, entre autres, que la politique familiale du gouvernement, dont l’aide est ciblée vers les familles à faible revenu, engendre des TMEI élevés attribuables à la réduction généralement rapide des transferts avec le revenu de travail Ainsi, plus du quart des chefs de famille monoparentale ont un TMEI pouvant atteindre, et même excéder, 80 %. Quant aux familles biparentales, elles font majoritairement face à un TMEI qui approche 50 %. Nous montrons l’importance de tenir compte de l’hétérogénéité, à la fois selon les types de familles et selon les niveaux de revenu, de manière à bien évaluer la variabilité des TMEI à travers la population.

Abstract –  This article draws up a portrait of effective marginal tax rates (EMTRs) on labour income in Quebec. It aims in part to provide a better understanding of the impact of tax policy on the labour market and saving behavior of agents. Using an accounting micro-simulation model that incorporates the system of taxes and transfers in 2002 Quebec, we measure the EMTRs that result from the interaction of the mechanisms of income taxation and redistribution. Moreover, we evaluate the distribution of EMTRs in the population. The analysis of EMTRs shows, inter alia, that family policy, whose assistance is targeted towards low to medium income families, generates high levels of EMTRs ascribable to the generally rapid reduction of transfers as income increases. More than a quarter of the heads of single-parent households face an EMTR that can reach, and even exceed, 80%. As for the two-parent families, they mostly face EMTRs of around 50%. We finally show the importance of accounting for EMTR heterogeneity, both with respect to family types and income levels, in order to assess properly the variability of EMTRs in the population.

Haut de page ]

Impôt négatif, salaire minimum et chômage dans un modèle d’appariement avec différenciation des agents

Pedro LAGES DOS SANTOS
CERENE,
Université du Havre

Résumé – Cet article s’inscrit dans une réflexion assez large sur la refonte du système de prestations sociales français. Il s’intéresse en effet à l’une des mesures évoquées afin d’améliorer la situation des plus démunis tout en favorisant un effet « prime à l’emploi », à savoir l’impôt négatif. Nous analysons plus particulièrement la coexistence d’un tel instrument de politique économique avec une législation relative à un revenu minimum. Pour cela, nous utilisons comme cadre d’analyse un modèle d’appariement à la Marimon et Zilibotti (1999) qui repose sur une différenciation explicite des travailleurs et des emplois. L’introduction d’un salaire minimum a pour effet d’améliorer l’adéquation entre les travailleurs et les emplois en rendant les « mauvais » appariements impossibles. Cependant, le gain en termes d’efficacité du marché du travail s’obtient aux dépens de l’effet « prime à l’emploi » de la politique envisagée, mais sans réduire les effets positifs en termes de lutte contre les inégalités et la pauvreté.

Abstract – This article is part of a larger analysis of the reform of the French social benefit system. It studies a measure thought to improve the situation of the poorest while favoring an “incentive to work” effect, i.e. the Negative Income Tax. We study more acutely the coexistence of this instrument of economic policy with a minimum wage. We use a matching model à la Marimon and Zilibotti (1999) based on an explicit horizontal differentiation of workers and jobs. We show that the introduction of a minimum wage improves matching between workers and jobs, making “bad” matches unrealizable. Thus, the labor market is more efficient and the Negative Income Tax reduces inequalities and poverty.  However, the policy looses its “incentive to work” effect..

Haut de page ]

Système de retraite par répartition et chômage involontaire : éléments d’évaluation de réformes mixtes

Mouez FODHA
Centre d’Économie de la Sorbonne
et Paris School of Economics
Université Paris I, Panthéon-Sorbonne
Patricia LE MAITRE
Université de Bretagne Sud

Résumé – Le vieillissement démographique issu du non-renouvellement des générations et de la progression de l’espérance de vie déstabilise les équilibres financiers des régimes de retraites pour les économies ayant fait le choix de la solidarité intergénérationnelle. Les réformes envisageables portent sur le montant des cotisations ou celui des prestations, l’âge de départ à la retraite ou encore le développement des régimes de retraite par capitalisation. Ce travail évalue, à l’aide de simulations dynamiques dans un cadre d’équilibre général, les conséquences de ces réformes dans une économie où coexistent différentes catégories de travailleurs. Nous montrons qu’une réforme mixte, associant le développement d’un système de capitalisation et une faible diminution des prestations du système par répartition, est Pareto-améliorante à long terme, mais au prix d’un écart croissant de la distribution de bien-être entre les agents. En ce qui concerne les réformes modifiant l’allongement de la durée de cotisations, l’âge légal de départ à la retraite doit être retardé uniformément de sept ans, ce qui signifie un allongement de la durée de vie active de près de 20 %.

Abstract – Pay-as-you-go Pension System and Involuntary Unemployment: Evaluation of Policy Reforms. The ageing of the population, resulting from both the increase of life expectancy and the decrease of fertility rates will compromise pay-as-you-go social security schemes in the future. Many economic instruments could be used in order to maintain the balanced budget: the contributions, the benefits, the retirement age and the introduction of a funded pension plan. The aim of this paper is to evaluate the economic consequences of several reforms within a computable general equilibrium framework. We consider an overlapping generations model with labor heterogeneity: unskilled workers facing difficulties on the labour market and skilled workers. We show that a reform consisting simultaneously in the introduction of a funded pension system and the decreasing of benefits is Pareto-improving in the long term, but damages the welfare distribution between unskilled and skilled households. Moreover, we show that the increase in the legal retirement age is seven years.

[ Haut de page ]

La convention financière chez Keynes

Nicolas PILUSO
ECONOMIX
Université de Paris X Nanterre

Résumé – Cet article tente de questionner l’interprétation conventionnaliste du chapitre 12 de la Théorie générale, et d’analyser la signification du concept de convention financière chez Keynes. La convention financière est-elle réellement chez Keynes un mode de coordination alternatif aux prix? La réponse à cette question nous permettra de savoir s’il est possible de trouver chez Keynes un fondement théorique à l’analyse de l’économie des conventions. D’après notre analyse, il n’existe pas véritablement de mode de coordination alternatif aux prix chez Keynes, mais plutôt des prix qui sont le produit pur d’opinions.

Abstract – TThis article attempts to question the conventionalist interpretation of the General Theory of Employment, Interest, and Money’s twelfth chapter. It analyzes the keynesian concept of financial convention. Can it be thought as an alternative way of coordination? Does it truly provide a theoretical basis for the analysis of the French Convention School? According to our reading of the Chapter 12, coordination does work through prices, yet now defined as product of opinions.

Haut de page ]

Volume 83, no 4, décembre 2007

Sommaire

Articles

Économétrie des modèles à changement de régimes : un essai de synthèse
Remzi Uctum

Stragégies de réduction de la pauvreté au Sénégal :  une analyse par la modélisation en équilibre général calculable microsimulé
Dorothée Boccanfuso, François Cabral, Fatou Cissé, Abdoulaye Diagne, Luc Savard

Asymétrie des cycles économiques et changement de régimes : cas de la Tunisie
Imed Medhioub

L’économique en perspective

Économétrie de la concurrence entre produits différenciés : théorie et méthodes empiriques
Céline Bonnet

Comptes rendusGhislain Deleplace. Histoire de la pensée économique : Du «royaume agricole» de Quesnay au « monde à la Arrow-Debreu »
Gilles Dostaler

Mario Polèse et Richard Shearmur. Économie urbaine et régionale : introduction à la géographie économique
Georges A. Tanguay

François Morin. Le nouveau mur de l’argent, essai sur la finance globalisée
Bernard Élie

Rapport du directeur de L’Actualité économique
Patrick González

Programme du 47e Congrès annuel de la Société économique de Science économique

 


 

Économétrie des modèles à changement de régimes : un essai de synthèse

Remzi UCTUM
EconomiX, UMR 7166 CNRS
Université de Paris Ouest – Nanterre La Défense

Résumé – Ce travail a pour objectif de dresser un bilan de la littérature sur la modélisation et l’estimation du changement structurel en économie. La présentation des approches suit l’ordre décroissant d’information à la disposition du modélisateur quant à la cause du changement de régimes. Une première catégorie de modèles suppose connue la règle qui gouverne la sélection du régime à chaque instant, cette règle pouvant être déterministe comme dans les modèles à seuils (TAR, STAR) ou stochastique comme dans les modèles à changements endogènes. Dans une classe alternative de modèles, la règle de sélection non observable est remplacée par des probabilités constantes inconnues associées aux régimes, lesquelles sont non conditionnelles à l’information passée dans le cas des modèles à mélange de distributions et conditionnelles au régime précédent dans les modèles à changements markoviens. La discussion comparative des différentes approches est complétée par un survol des études empiriques.

Abstract –  This paper aims to survey the literature on modeling and estimating the structural change in economy. The alternative approaches are presented following the decreasing order of information available to the investigator about the cause of the regime change. One class of models specifies the rule governing the regime selection whether the latter is deterministic as in threshold autoregressive regression models and smooth transition autoregressive models or stochastic as in endogenous change models. Another class includes models where the unobservable selection rule is replaced by a set of unknown constant probabilities associated with the regimes: these probabilities are unconditional on past information in the case of mixture normal distributions models and conditional on past regime in Markov-switching models. The comparative presentation is completed by an overview of the empirical studies.

Haut de page ]

 

Stragégies de réduction de la pauvreté au Sénégal :  une analyse par la modélisation en équilibre général calculable microsimulé

Dorothée BOCCANFUSO
Département d’économique
Université de Sherbrooke
Groupe de recherche en économie et développement international (GREDI)
François CABRAL
Fatou CISSÉ
Abdoulaye DIAGNE
CREMConsortium pour la recherche économique et sociale (CRES)
Université Cheik Anta Diop,

GREDI
Luc SAVARD
Département d’économique
Université de Sherbrooke
GREDI

Résumé – La nouvelle orientation de la politique économique au Sénégal vise à accroître les revenus des pauvres et à attaquer la pauvreté là où elle est principalement localisée. La stratégie de réduction de la pauvreté va être mise en œuvre dans un contexte de libéralisation des échanges commerciaux internationaux notamment dans le secteur agricole. Dans ce contexte, nous avons développé un modèle d’équilibre général calculable microsimulé multiménages intégrés permettant d’évaluer l’impact de politiques au niveau des ménages. Nous avons établi le lien entre ces réformes économiques, la pauvreté et la distribution de revenu. Ce modèle offre beaucoup de flexibilité et permet d’introduire des mécanismes de transmission entre les politiques et les indices d’inégalité et pauvreté. Les impacts négatifs obtenus sur la pauvreté suite à l’augmentation du prix des importations agricoles se révèlent importants. De plus, les résultats mitigés obtenus pour les pauvres en milieu rural devraient amener le gouvernement à s’interroger sur la stratégie d’aide à la productivité agricole, afin de prévenir de tels résultats. Nos résultats montrent ainsi que cette approche est un outil riche permettant d’évaluer l’impact de politiques économiques ou de chocs externes sur la pauvreté et la distribution de revenu.

Abstract – The new economic policy in Senegal aims to increase income of the poor and reduce its incidence. Poverty reduction strategy will be implemented in the context of trade liberalization in the agricultural sector. In the paper we develop a microsimulation computable general equilibrium model to analyze the distributional impact of economic reforms. This approach offers a good framework to link economic policies with poverty and inequality indices. Our results reveal negative impact of increases in world prices of agricultural imports. Policies targeting an increase in the productivity of farmers favor urban households over rural households. The results obtained from our model proposed herein reveal the importance of incidence analysis when policy makers design targeting policies.

Haut de page ]

Asymétrie des cycles économiques et changement de régimes : cas de la Tunisie

Imed MEDHIOUB
École Supérieure de Commerce de Sfax,
UREP,
FSEG-SFAX
Tunisie

Résumé – Le papier s’intéresse à l’identification et à la datation des points de retournement de l’activité économique en Tunisie en utilisant l’approche changement de régimes, innovée par Hamilton (1989) pour l’analyse des cycles économiques. On identifie les changements de régimes dans le processus stochastique de la croissance économique, en utilisant des données mensuelles relatives à la croissance de la production industrielle couvrant la période 1994-2004. Notre recherche est basée sur les probabilités de lissage déterminées en estimant le modèle à changement de régimes à deux états. Les résultats obtenus nous permettent d’identifier sept points de retournement durant cette période tout en signalant la récession débutant en septembre 2001.

Abstract – In this paper we are interested in the identification and the dating of the turning points of the economic activity in Tunisia, by using the Markov switching approach innovated by Hamilton (1989) for the analysis of the business cycles. We identify the changes of regimes in the stochastic process of the economic growth, by using monthly data relating to the growth of the industrial production covering the period 1994-2004. We base our research on the smoothing probabilities determined by estimating the model of two states Markov switching regimes. The results obtained enable us to identify seven turning points during this period. And, using this approach of two states, we can detect the recession of september 2001.

Haut de page ]

Économétrie de la concurrence entre produits différenciés : théorie et méthodes empiriques

Céline BONNET
Toulouse School of Economics
GREMAQ
INRA

Résumé – La concentration industrielle n’a cessé d’augmenter ces 20 dernières années. Cette concentration est présente autant chez les producteurs que chez les distributeurs. Il est donc devenu primordial de mesurer le pouvoir de marché des différents acteurs et d’analyser les interactions concurrentielles entre ces divers intermédiaires. Les méthodes d’économétrie structurelle permettent de mesurer empiriquement ce pouvoir de marché. Cet article propose donc une revue de la littérature sur les méthodologies structurelles permettant d’estimer les marges des acteurs du marché à partir de paramètres estimés de la demande et de tester différentes interactions stratégiques entre les membres de l’industrie. L’objectif est de faire le point sur les modèles utilisés pour estimer la demande, en l’occurrence les modèles de choix discrets tels que les logit multinomiaux, et de résumer les méthodes permettant d’obtenir les paramètres structurels des modèles de concurrence oligopolistique entre distributeurs et producteurs. Nous présenterons également les développements récents de la modélisation des interactions stratégiques et des relations verticales entre producteurs et distributeurs ainsi que les méthodes permettant de tester différentes hypothèses sur les relations horizontales et verticales.

Abstract – Econometrics of Competition between Differentiated Products: Theory and Empirical Methods. The evolution of the industrial concentration has lead to a change in the relationships between manufacturers and retailers. This paper focuses on the measure of market power and the analysis of the competitive interactions between manufacturers and retailers. The analysis of horizontal and vertical relationships is based on structural econometric methods. To measure the market power, price-cost margins at manufacturers and retailers levels are recovered from demand estimated parameters and different hypothesis of strategic interactions are tested. This paper proposes a survey of this literature where discrete choice models, such as multinomial logit models, the modelisation of strategic vertical interactions and non-nested tests for competing models are developed.

Haut de page ]

Volume 83, no 3, septembre 2007

Sommaire

Articles

Efficience technique, croissance économique et égalité régionale en Chine : une approche de frontières stochastiques
Rui Hao

Analyse dynamique de la convergence des comportements de demande de monnaie en Europe
Sylvie Lecarpentier-Moyal, Patricia Renou-Maissant

Une analyse historiographique des causes du cycle économique en Tusinie
Elachhab Fathi

L’économique en perspective

Survol des fondements théoriques de l’hypothèse de Porter
Stefan Ambec, Philippe Barla

La décomposition des mesures d’inégalité en sources de revenu : méthodes et applications
Stéphane Mussard


 

Efficience technique, croissance économique et égalité régionale en Chine : une approche de frontières stochastiques

Rui HAO
CERDI
Université d’Auvergne

Résumé – En appliquant la méthode de frontières stochastiques aux données provinciales, nous avons décomposé la croissance économique en Chine sur la période 1978-2003 en trois éléments : le progrès technique (déplacements de la frontière de production, le changement d’efficience (rapprochements ou non par rapport à la frontière) et l’accumulation du capital physique (mouvements le long de la frontière). Ensuite, nous avons procédé à une analyse des effets de ces composantes en termes de croissance et de convergence régionale. Les résultats mettent en évidence que le changement d’efficience domine la première phase des réformes et l’accumulation du capital devient le déterminant prépondérant de la croissance depuis le début des années 1990, tandis que la contribution du progrès technique reste limitée sur l’ensemble de la période étudiée. Parmi ces trois éléments, le changement d’efficience a été le seul facteur favorable au processus de convergence.

Abstract –  Applying the stochastic frontier approach to provincial statistics, we decompose economic growth in China during the reform period 1978-2003, into three components: technological progress (shifts in the production frontier), efficiency change (movements towards or away from the frontier) and physical capital accumulation (movements along the frontier). Then we examine the contributions of these components to growth and regional convergence. The results indicate that efficiency change dominates the first phase of the reforms and capital accumulation becomes the key factor of growth since the beginning of the 1990’s, while the contribution of technological progress remains limited throughout the whole period. Among these three components, efficiency change is the only factor favorable for the regional catch-up-process..

Haut de page ]


Analyse dynamique de la convergence des comportements de demande de monnaie en Europe

Sylvie LECARPENTIER-MOYAL
CREM
Université de Rennes I
Patricia RENOU-MAISSANT
CREM
Université de Caen

Résumé – L’objet de cet article est l’étude de la convergence structurelle des comportements de demande de monnaie dans six pays européens (Allemagne réunifiée, Espagne, France, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni) avant la mise en place de l’euro en 1999. Nous effectuons une analyse dynamique des changements structurels qui affectent les coefficients (élasticités ou semi-élasticités) des fonctions de demandes de monnaie nationales sur la période 1982-1997.

Si des comportements hétérogènes sont observés, il peut en résulter une hausse de la dispersion des taux d’inflation des futurs pays participants, ce qui peut poser des problèmes en termes de choix de stratégie monétaire par la BCE. D’une manière générale, un processus de convergence semble à l’oeuvre mais il n’est pas achevé, l’homogénéité ayant été observée dans un seul cas (pour M2 aux Pays-Bas).

Abstract – The aim of this paper is to study the structural convergence of money demand functions in six European countries (German reunification, France, Spain, Italy, the United Kingdom, the Netherlands). We present a dynamic analysis of structural changes that affect national money demand coefficients (elasticity and semi-elasticity) during the 1982-1997’s period. If heterogeneous behaviours appear, we can observe, in pre-EMU countries, an increase in the inflation rate’s dispersion; that can cause problems for the EBC in its choice of monetary strategy. The results allow us to identify a process of monetary convergence though itis not achieved, the homogeneity of the behaviour having been observed only in one case (M2 aggregate in the Netherlands).

Haut de page ]

Une analyse historiographique des causes du cycle économique en Tunisie

Elachhab FATHI
École Supérieure des Sciences Économiques et Commerciales de Tunis

Résumé – Cet article se propose d’établir une analyse historiographique des causes du cycle économique en Tunisie sur la période qui va du 1er trimestre de 1970 au 2e trimestre de 2002. Un examen rétrospectif de l’écart conjoncturel de l’indice de production industrielle permet, d’abord, de fournir un diagnostic économique des causes des mouvements cycliques. Une classification des cycles permet, ensuite, de séparer ces causes en chocs d’offre et de demande, internes et externes. Une modélisation VAR d’une petite économie ouverte permet, enfin, de déterminer le poids réel des différents chocs dans le retournement cyclique et d’isoler les phases actives de forte volatilité, des phases calmes de faible volatilité. On montre alors : (i) que l’économie tunisienne est vulnérable aux chocs domestiques, d’offre et de demande, ainsi qu’à l’évolution de la conjoncture internationale; (ii) qu’il existe une prépondérance des chocs d’offre interne dans l’explication du cycle économique, notamment que les chocs de demande interne exercent un effet transitoire favorable relativement faible par rapport aux chocs d’offre; (iii) que la contribution des chocs externes est relativement faible et se trouve être, fondamentalement, expliquée par les chocs d’offre et (iv) que les mouvements cycliques sont caractérisés par une période active de forte volatilité, soit les années 1980-1990, suivie par une période relativement calme les années 1990-2002.

Abstract – This paper presents a historiograhical analysis of the Tunisian business cycle sources between the 1st quarter of 1970 and the 2nd quarter of 2002. We begin, using the industrial production index, with a retrospective exam of the output gap which provides an economic diagnosis of the cyclical movement causes. Then, we classify the causes of the cycles between supply and demand shocks, internal and external. After that, a VAR model of a small open economy helps us determine the real weight of the different shocks in the cyclical movements. We also isolate the active phases of strong volatility from the quiet phases of weak volatility. We find that (i) the Tunisian economy is vulnerable to the domestic shocks, supply and demand, as well as to the evolution of the international cycle; (ii) there is a preponderance of supply internal shocks in the explanation of the business cycle and we note that internal demand shocks exerce a relatively weak effect; (iii) the external shocks contribution is relatively weak and is fundamentally explained by supply shocks; (iv) the cyclical movements between 1980 and 1990 are characterized by an active period of strong volatility followed by a relatively quiet period (1990-2002).

Haut de page ]

Survol des fondements théoriques de l’hypothèse de Porter

Stefan AMBEC
École d’économie de Toulouse (InRA – LERNA)
Philippe BARLA
Département d’économique
Université Laval

Résumé – Cet article présente de manière non technique certains des fondements théoriques possibles de l’hypothèse de Porter selon laquelle, des réglementations environnementales strictes peuvent améliorer le profit des industries qui y sont soumises. Après une brève présentation de l’hypothèse, les arguments basés sur l’existence d’imperfections au sein de l’entreprise sont passés en revue. Les imperfections du marché susceptibles d’éventuellement justifier l’hypothèse de Porter sont ensuite discutées. Les principales conclusions de ce survol sont : i) l’hypothèse de Porter requiert l’interaction de l’externalité environnementale avec au moins une autre source de distorsions; ii) le type d’intervention publique qui peut aboutir à un effet à la Porter dépend de la nature des distorsions qui interagissent, l’atteinte de l’optimum peut exiger l’usage de plusieurs instruments; iii) l’exploration empirique de l’hypothèse de Porter doit, pour être valide, autoriser la présence de ces multiples distorsions.

Abstract – This paper reviews in a non-technical presentation some of the theoretical foundations of the Porter Hypothesis that argues that strict environmental regulations may increase the profits of industries that have to respect them. After a short presentation of the hypothesis, some of the arguments based on firms’ organizational failures are presented. Arguments based on market failures are then discussed. The main conclusions of this review are: i) the Porter Hypothesis requires the presence of at least one distortion beside the environmental externality, ii) the type of environmental regulations leading to the Porter result depends upon the nature of the interacting distortions. Furthermore, reaching the optimum will usually require using several regulatory instruments, iii) empirical testing of the Porter hypothesis has to allow for the presence of multiple distortions.

Haut de page ]

 


La décomposition des mesures d’inégalité en sources de revenu : méthodes et applications

Stéphane MUSSARD
LAMETA, Université Montpellier I, GRÉDI, GEREM

Résumé – Cet article présente de manière non technique certains des fondements théoriques possibles de l’hypothèse de Porter selon laquelle, des réglementations environnementales strictes peuvent améliorer le profit des industries qui y sont soumises. Après une brève présentation de l’hypothèse, les arguments basés sur l’existence d’imperfections au sein de l’entreprise sont passés en revue. Les imperfections du marché susceptibles d’éventuellement justifier l’hypothèse de Porter sont ensuite discutées. Les principales conclusions de ce survol sont : i) l’hypothèse de Porter requiert l’interaction de l’externalité environnementale avec au moins une autre source de distorsions; ii) le type d’intervention publique qui peut aboutir à un effet à la Porter dépend de la nature des distorsions qui interagissent, l’atteinte de l’optimum peut exiger l’usage de plusieurs instruments; iii) l’exploration empirique de l’hypothèse de Porter doit, pour être valide, autoriser la présence de ces multiples distorsions.

Abstract – The literature indicates that income inequality measures have been developed since the 70’s. In order to apprehend the underlying components of the inequality measures, it is necessary but not sufficient to study overall incomes. In this respect, decomposing inequality indices by income source is welcome. The methodology brings out new statistical indices, for which it is possible to analyze factor components (wages, fringe benefits, taxes, pensions, etc.), correlations between the income sources and the ranks of individuals within the society, and the contribution of each source in the mean income. The paper draws an analysis of the Gini decomposition by income source, the debates between researchers, and the development of the decomposition technique, starting from the concept of pseudo-Gini to that of extended Gini. The last approaches of the literature are exposed in order to point out the possibilities of generalization, using either econometric models or the Shapley value.

Haut de page ]

Volume 83, no 2, juin 2007

Sommaire

Articles

L’évolution des dépenses publiques en France : loi de Wagner, cycle électoral et contrainte européenne de subsidiarité
Gervasio Semedo

Les contraintes de la politique monétaire libanaise (1993-2004) : endettement public, dollarisation et taux de change fixe
Jean-Baptiste Desquilbet

Importance relative des effets pays et secteurs dans les marchés développés
Jean-François L’Her, Cécile Le Moigne, Patrick Savaria

Les fondements incomplets de l’incomplétude – Une revue critique de la théorie des contrats incomplets
Camille Chaserant

L’économique en perspective

Keynes, Meade, Robbins et l’Organisation internationale du commerce
Claude Schwob

Compte rendu

Gilles Dostaler, Keynes et ses combats
Marianne Rubinstein

Luc-Normand Tellier, Redécouvrir l’histoire mondiale, sa dynamique économique, ses villes et sa géographie
Pierre Fortin


L’évolution des dépenses publiques en France : loi de Wagner, cycle électoral et contrainte européenne de subsidiarité

Gervasio SEMEDO
Groupe d’études et de recherches sur la coopération internationale et européenne
Université de Tours

Résumé – La loi de Wagner avance l’idée de gouvernements dépensiers s’adaptant à la demande sociale; les dépenses publiques suivent l’évolution du PIB et ne rencontrent pas de freins en période de récession. La vérification empirique du lien positif entre dépenses et PIB dans le cas de la France n’est pas validée. Les gouvernements successifs ont reconduit depuis plus d’un quart de siècle des dépenses passées, indépendamment de l’idéologie partisane avancée, et n’ont donc pas eu des logiques de redistribution mais plutôt d’allocation optimale des ressources au sens de la réduction globale des coûts de production avec comme objectif la compétitivité internationale. Les logiques de regroupement d’actionnariat éclaté et les privatisations ont concouru à cette option supply side et les cycles électoraux d’alternance politique n’ont pas marqué des différences significatives de comportements entre gouvernements de gauche et gouvernements de droite. De même, l’adhésion à l’Union européenne n’a pas de manière nette à court terme empêché des fluctuations de la dépense, non observées dans un raisonnement de long terme, mais la révolution dans l’émission de la dette, la constitution de noyaux durs, le refus du financement monétaire des déficits… constituent la lecture adéquate du lien peu robuste des dépenses publiques par rapport au PIB en France et laissent à penser, avec la loi de Wagner, que les gouvernements de la France n’ont pas eu comme préoccupation la défense d’un revenu moyen.

Abstract –  Adolph Wagner advances the idea that public expenditure follow the evolution of GDP. This long-run relationship, qualified as low, is not verified here in the case of France. Therefore, we include other variables and particularly political facts like electoral cycles and budgetary constraints imposed by the European Union, to explain the dynamic of public expenditure in France. The successive French governments followed for more than one quarter century the trend of last expenditure independently of their ideology and thus did not have goals of redistribution, but rather of optimal allowance of the resources, according to an international competitiveness objective. The electoral cycles did not mark significant differences between the conservative governments and the left ones. The revolution in the emission of the debt, the constitution of hard cores with privatization, the refusal of the monetary financing of the deficit contributed to this option supply side.

Haut de page ]

Les contraintes de la politique monétaire libanaise (1993-2004) : endettement public, dollarisation et taux de change fixe

Jean-Baptiste DESQUILBET
Laboratoire d’économie d’Orléans
Université d’Orléans

Résumé – Cet article fournit une grille de lecture de la politique monétaire libanaise sur la période récente, à travers les trois principales contraintes auxquelles est confrontée la Banque du Liban : l’endettement public, la dollarisation de l’économie et l’ancrage du taux de change. L’analyse montre que la Banque du Liban est en quelque sorte coincée entre l’enclume du régime de change fixe et le marteau de l’endettement public. Il s’agit d’une situation critique, typique d’une crise financière dite de « première génération ».

Abstract – This paper provides an analytical grid of the Lebanese monetary policy over the recent period, through the three main constraints with which the Bank of Lebanon is confronted: public debt, the dollarization of the economy and the fixed exchange rate. The analysis shows that the Bank of Lebanon is to some extent caught between the devil of the fixed exchange rate and the deep blue sea of public indebtedness. This critical situation is typical of a « first generation » financial crisis.

Haut de page ]

Importance relative des effets pays et secteurs dans les marchés développés

Jean-François
L’HER
Cécile LE MOIGNE
et Patrick SAVARIA

Recherche et conseil en politique de placement
Caisse de dépôt et placement du Québec

Résumé – Nous examinons l’importance relative des effets pays et secteurs dans l’explication des différences de rendements des actions des marchés développés au cours de la dernière décennie. Utilisant une méthodologie similaire à Heston et Rouwenhorst, nous mettons en évidence que les effets secteurs ont dominé les effets pays depuis 1998, pour culminer en 2001, et diminuer sans cesse depuis. L’exclusion des États-Unis ou des secteurs TMT (technologies, médias et télécommunications) mène à une augmentation de l’importance des effets pays et une réduction de l’importance des effets secteurs. Toutefois, cela ne modifie pas notre conclusion générale. L’effet associé aux devises accentue l’importance relative des effets pays et ne modifie pas les effets secteurs. Depuis 1998, la diversification selon la dimension sectorielle aurait été plus avantageuse que la diversification selon la dimension pays.

Abstract – We examine over the last decade the relative importance of country and sector effects in explaining the cross-sectional variation in returns of stocks from developed markets. We use a methodology similar to Heston and Rouwenhorst, and document that sector effects have dominated country effects since 1998. Sector effects peaked in 2001, and have since decreased. Excluding the United States or the TMT (technology, media and telecommunications) sectors induces an increase in country effects, and a decrease in sector effects, but does not change our general conclusion. The currency effects make the country effects more pronounced, and do not materially modify the sector effects. Since 1998, sector diversification would have been much more beneficial for global equity portfolio management than country diversification.

Haut de page ]

Les fondements incomplets de l’incomplétude – Une revue critique de la théorie des contrats incomplets

Camille CHASERANT
EconomiX – UMR CNRS 7166
Université du Havre

Résumé – La théorie des contrats incomplets regroupe l’ensemble des travaux qui modélisent les causes et les conséquences de l’incomplétude contractuelle à partir de l’hypothèse d’une rationalité standard. Elle définit un contrat incomplet comme un contrat ne mentionnant pas certaines contingences susceptibles de se produire durant une transaction. Cette incomplétude s’explique par l’invérifiabilité de ces contingences par un tiers, c.-à-d. par l’existence d’une asymétrie d’information entre les contractants et le tribunal chargé de l’exécution du contrat, due à l’existence de coûts de contractualisation. Si les parties doivent investir en actifs spécifiques, se pose alors le problème du hold up. Cet article présente les principaux modèles et débats qui animent la théorie des contrats incomplets dans une perspective critique. Il semble en effet que les concepts de renégociation et d’incomplétude modélisés par cette approche sont très particuliers et portent à confusion.

Abstract – The incomplete contract theory sets all the models analyzing the causes and the consequences of contractual incompleteness resting on the standard rationality assumption. An incomplete contract is defined as a contract that does not specify all the relevant contingencies. Inverifiability, i.e. asymmetrical information between parties and courts because of the existence of contractualisation costs, explains incompleteness. This paper presents the main models and arguments of the incomplete contract theory from a critical perspective. I argue that this approach focuses on ideas of renegotiation and incompleteness that are very specific and may be misleading.

Haut de page ]

Keynes, Meade, Robbins et l’Organisation internationale du commerce
Claude SCHWOB
BETA – Thème
Université Louis Pasteur – Strasbourg I

Résumé – Il a fallu attendre l’année 1994 pour que soit décidée la création d’une organisation internationale chargée d’encadrer le commerce international : l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Pourtant des négociations ont commencé sur ce sujet dès 1941. Elles ont eu pour objectif de créer une Organisation internationale du commerce (OIC) et ont abouti en 1948 à la Charte de la Havane instituant une Organisation internationale du commerce. Mais l’OIC n’a jamais vu le jour. À une époque où s’exprime un désenchantement devant les promesses non tenues par les organisations internationales, il est utile de rappeler le contexte intellectuel dans lequel l’idée d’organiser le commerce mondial a émergé. L’article qui suit présente les conceptions des trois principaux économistes britanniques ayant participé à ces négociations : Keynes, Meade et Robbins.

Abstract Keynes, Meade, Robbins and the International Trade Organization. It was not until 1994 that the decision to set up an international organization (WTO) in charge of monitoring international trade was taken. However negotiations to that aim had started in 1941. They led in 1948 to the Havana Charter for the creation of an International Trade Organization (ITO). But the ITO was never born. At a time when eminent economists become disenchanted with the broken promises of international organizations, it seems useful to point out the intellectual background in which the plan for an International Trade Organization emerged. This paper aims at presenting the ideas of the three main British economists who took part in these negotiations, namely Keynes, Meade and Robbins.

Haut de page ]

Volume 83, no 1, mars 2007

Sommaire

Articles

Une méta-analyse de l’évaluation économique des dommages sanitaires attribués à la pollution atmosphérique
Pascal Gastineau, Dorothée Manière, Gilles Rotillon

Accès stratégique des tiers au stockage et concurrence dans le secteur gazier
Edmond Baranes, Francois Mirabel, Jean-Christophe Poudou

Système financier dualiste et impacts des politiques financières : essai de modélisation
Nasser Ary Tanimoune

Ouverture commerciale et migration – Un modèle d’équilibre général calculable pour le Maroc
Mohamed Bouzahzah, Hamid Esmaeili, Abid Ihadiyan

L’économique en perspective

Expérimentation de laboratoire et économie : contre quelques idées reçues et faux problèmes
Nathalie Etchart-VincentCompte rendu

Gérard Bélanger, L’Économique de la santé et l’État providence
Pierre Ouellette


Une méta-analyse de l’évaluation économique des dommages sanitaires attribués à la pollution atmosphérique

Pascal GASTINEAU
EconomiX,
Université de Paris X-Nanterre
Dorothée MANIÈRE
EDF, chargée de mission Action locale et environnement
Gilles ROTILLON
EconomiX,
Université de Paris X-Nanterre

Résumé – La monétarisation des externalités environnementales s’est considérablement développée ces dernières années. Dans le domaine de l’évaluation des dommages sanitaires attribués à la pollution atmosphérique, diverses méthodes ont été employées. À partir de l’ensemble des résultats, il est intéressant d’essayer d’établir une relation entre valeur obtenue et méthode utilisée.
La méta-analyse s’est d’abord développée dans les sciences médicales et commence à connaître des applications en économie. Il s’agit d’une méthode utilisée pour résumer, évaluer et analyser les résultats de la littérature empirique existante qui peut se révéler un bon complément d’une revue de littérature traditionnelle. L’objectif de cet article est d’appliquer cette méthode à l’évaluation des dommages environnementaux et sanitaires attribués à la pollution atmosphérique afin de mieux comprendre l’influence des contraintes d’application et des caractéristiques d’évaluation sur les estimations obtenues.

Abstract –  The purpose of this paper is to describe the research method of meta-analysis and to use meta-analytical techniques to observe contextual and methodological constraints which are as many sources of divergences between the estimates of health costs of air pollution. Indeed, meta-analysis is a research method to summarize, evaluate and analyse previously obtained research results. Although it has been first employed for medical sciences, it is increasingly used in economics as a complement to a state of the art literature review.
Results issuing from ordinary least squares estimators suggest that the health costs associated with air pollution crucially depend both on the applied method of valuation and on the specification of the model.

Haut de page ]

Accès stratégique des tiers au stockage et concurrence dans le secteur gazier

Edmond BARANES
Francois MIRABEL
Jean-Christophe POUDOU

LASER-CREDEN
Université Montpellier
I
UFR
Sciences Économiques

Résumé – Cet article étudie les aspects stratégiques liés à l’accès des tiers au stockage (ATS) dans le secteur gazier. On montre que dans certaines configurations de marché, l’ATS peut être utilisé stratégiquement par des producteurs de gaz présents en aval qui se comportent alors comme des acheteurs sur le marché intermédiaire. L’objectif de ces achats stratégiques est de distordre la formation du prix sur le marché intermédiaire et ainsi d’accroître le coût du rival. Cette stratégie du producteur peut réduire l’efficacité collective de l’industrie gazière. Nous montrons qu’il est possible de réduire cette distorsion en autorisant l’intégration du stockage à un distributeur indépendant.

Abstract – This article studies strategic aspects connected to third party access to storage facilities (TPAS) in the gas sector. We show that in some market settings, TPAS can be used strategically by vertically integrated gas producers who behave as buyers in the intermediate market. The aim of these strategic purchases is to change the price formation in the intermediate market and in doing so increase rival’s costs. Such a strategy can reduce social efficiency in the industry. Finally, we show that this distortion could be reduced allowing the vertical integration of storage facilities to the independent downstream company.

Haut de page ]

Système financier dualiste et impacts des politiques financières : essai de modélisation

NASSER ARY TANIMOUNE
Université d’Ottawa

Résumé – Cet article analyse l’impact d’une hausse du taux d’intérêt créditeur sur la distribution des crédits bancaires dans un environnement financier dualiste. Il s’inscrit dans le prolongement de la thèse développée par les néostructuralistes, notamment Van Wijnbergen (1983), selon laquelle dans les pays en développement une politique financière doit prendre en compte l’importance relative de toutes les structures de financement. Le principal résultat est la mise en évidence de l’activisme des banques dans le financement global d’une économie à système financier dualiste. Il permet d’expliquer l’excès de liquidité qui caractérise de nombreuses banques dans la Zone franc ouest africaine depuis le début des années quatre-vingt-dix.

Abstract – The aim of this paper is to analyse according to neo-structuralists (in particular Van Wijnbergen, 1983) the impacts of financial policies such as the rise of the deposit interest rate on loanable funds in a dualist financial system. The model highlights the importance of the activism of banks concerning the financing of the economy and allows to explain the excess of liquidity of many banks in West Africa Economic and Monetary Union after the financial reforms.

Haut de page ]

Ouverture commerciale et migration – Un modèle d’équilibre général calculable pour le Maroc

Mohamed BOUZAHZAH
FSJES DE SALÉ
Université Mohammed V
Souissi, Maroc
Hamid ESMAEILI
Université Littoral Côte d’Opale
LEMMA
Abid IHADIYAN
Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales
Université Tanger
Tanger, Maroc

Résumé – Cet article étudie quantitativement l’impact macroéconomique de la constitution d’une zone de libre-échange entre le Maroc et l’Union européenne, tout en soulignant les effets en matière de flux migratoires. Le cadre d’analyse est un modèle d’équilibre général calculable statique avec des hypothèses de la nouvelle théorie du commerce international : rendements d’échelle croissants et différenciation des produits. Le modèle, comportant neuf secteurs économiques marocains, analyse les effets macroéconomiques en matière d’émigration et de constitution d’une zone de libre-échange entre le Maroc et l’Europe. Les résultats montrent que, dans les conditions actuelles de compétitivité de l’économie marocaine, le libre-échange induirait une forte dépression industrielle et un déficit extérieur croissant. Il s’ensuivrait une chute de l’emploi particulièrement dans l’industrie. Par conséquent, les flux migratoires marocains se maintiendront et s’amplifieront en direction de l’Europe.

Abstract – This article quantitatively studies the macroeconomic impact of creating a free trade area between Morocco and the European Union, while underlining its effects regarding migratory flow. The analysis framework is a computable general equilibrium model which assumes the following new international trade theory hypothesis: increasing scale outputs and products differentiation. The model, which comprises nine Moroccan economic sectors, analyzes the macroeconomic effects on emigration and the creation of a free trade area between Morocco and Europe. Results show that, under current conditions of competitiveness of the Moroccan economy, free trade would induce a strong industrial depression and a growing external deficit. It would lead to a fall in employment, particularly in industry. Consequently, Moroccan migratory flows will be maintained and developed towards Europe.

Haut de page ]

Expérimentation de laboratoire et économie : contre quelques idées reçues et faux problèmes

Nathalie ETCHART-VINCENT
CIRED (CNRS/EHESS/ENPC/ENGREF)

Résumé – En dépit de son utilisation et de sa légitimité croissantes, l’expérimentation de laboratoire en économie fait parfois l’objet de critiques qui peuvent aller jusqu’à la remise en cause de la pertinence de l’outil. Sans prétendre à l’exhaustivité, nous revenons sur ceux de ces arguments qui revêtentselon nous un caractère discutable (parce qu’ils nous semblent selon les cas témoigner soit d’une tentation stratégique face à des résultats expérimentaux considérés comme gênants, soit d’une vision erronée des finalités et potentialités de la démarche, soit encore d’une lecture partielle de la réalité économique elle-même) afin de montrer que leur validité est au mieux locale et partielle. Nous en profitons pour rappeler les finalités de la méthode expérimentale, circonscrire son domaine d’application (c.-à-d. ses potentialités et limites) et indiquer quelques précautions d’utilisation.

Abstract Despite its increasing use and legitimacy, experimental methodology in economics has been subject to some criticism, an extreme version of which concludes to its irrelevance to its object. With no claim to exhaustiveness, the paper presents and discusses some arguments that we consider to be questionable – because they are suspected to hide either a strategic temptation when facing unpleasant experimental results or a fallacious view of experimental goals and potentialities, or even an inadequate approach of economic reality itself – and shows that they are at best locally or partially valid. This allows us to remind the reader of the purposes of the experimental method, of its potentialities and limits as well as of some basic precautions to adopt.

Haut de page ]

Volume 82, no 4, décembre 2006

Sommaire

Articles

Allocution présidentielle
Liberté ou égalité?
Jean-Yves Duclos

Conférence SCSE-ASDEQ
Mondialisation et disparité de revenus
Paul Beaudry

L’évaluation de la performance des collèges publics québécois par la méthode du Data Envelopment Analysis
Frédéric Broussau, Pierre Ouellette, Valérie Vierstraete

Le gradient santé / revenu familial des nouveau-nés québécois de 1998 après quatre ans : faible ou inexistant?
Pierre Lefebvre

L’économique en perspective

Croissance, redistribution et lutte contre la pauvreté : l’évolution non linéaire de l’approche de la Banque mondiale
Christophe Ehrhart

Des firmes multinationales : un survol de la littérature microéconomique
Armel Jacques

Rapport du directeur de L’Actualité économique
Patrick González

Programme du 46e Congrès annuel de la Société canadienne de science économique


Liberté ou égalité?

Jean-Yves DUCLOS
Département d’économique

CIRPÉE
Université Laval

Résumé – Qu’est-ce que la liberté? Qu’est-ce que l’égalité? En quoi une plus grande égalité peut-elle accroître la liberté? Telles sont les questions principales auxquelles tente de répondre cet article. Le problème du choix entre liberté et égalité soulève en effet le problème de la définition de ces deux objets. Une fois cette définition clarifiée, il ressort que, sous certaines conceptions de la liberté et de l’égalité, il n’est pas nécessaire ou utile de choisir entre ces deux objets : ils deviennent alors complémentaires plutôt que substituts. L’égalité peut en effet renforcer à la fois la liberté réelle et la liberté morale des individus, et ainsi contribuer au bien-être de tous. L’article traite aussi des difficultés de mesure de l’égalité, et en quoi ces difficultés peuvent affecter la comparaison de l’égalité à travers le temps et l’espace.

Abstract –  What is freedom? What is equality? In which way can greater equality increase freedom? Such are the main questions which this paper tries to answer. The problem of the choice between freedom and equality indeed raises the problem of the definition of these two objects. Once this definition is clarified, it appears that, under certain conceptions of freedom and equality, it is not necessary or useful to choose between these two objects: they become complementary rather than substitutes. Equality can indeed reinforce both the real and the moral freedom of individuals, and thus contribute to the well-being of all. The paper also deals with some difficulties in measuring equality, and how these difficulties can affect the comparison of equality through time and space.

Haut de page ]

Mondialisation et disparité de revenus

Paul BEAUDRY
Department of Economics
University of British Columbia

Résumé – À l’aide d’une théorie économique simple et d’observations transnationales, cet article étudie le processus actuel de la mondialisation. L’essentiel de l’article porte sur la compréhension des effets de la mondialisation sur la disparité des revenus entre pays et à l’intérieur des pays.

Abstract – This paper uses simple economic theory and cross-country observations to discuss the current process of globalization. The emphasis of the paper is directed at understanding the effects of globalization on between country income inequality and within country inequality.

Haut de page ]

L’évaluation de la performance des collèges publics québécois par la méthode du Data Envelopment Analysis

Frédéric BROUSSEAU
Pierre OUELLETTE

Département des sciences économiques
Université du Québec à Montréal
Valérie VIERSTRAETE
GREDI
Département d’économique
Faculté d’administration
Université de Sherbrooke

Résumé – Le système collégial public québécois est très dépendant financièrement des subventions accordées par le gouvernement provincial. En effet, 85 % des revenus des collèges d’enseignement général et professionnel (cégeps) proviennent de subventions gouvernementales. Les cégeps se plaignent d’un sous-financement chronique depuis les fortes coupures budgétaires qu’a connu le système d’enseignement québécois pendant les années quatre-vingt-dix. Avant d’appuyer ce discours, il faut vérifier si les cégeps prouvent leur efficience dans la gestion des fonds publics. C’est cette mesure d’efficience des cégeps que nous faisons dans cette étude.

Nous évaluons l’efficience des cégeps à l’aide de la méthode du Data Envelopment Analysis (DEA) à partir d’une banque de données originale fournie par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec. Nous calculons ainsi une efficience relative, en comparant les cégeps les uns aux autres. Notre étude établit que les cégeps sont, en moyenne, efficients à 90 %. Ceci représente des économies potentielles d’environ 140 millions de dollars, soit 10 % des dépenses totales des cégeps. Nous montrons également que l’efficience des cégeps a varié dans le temps et est inversement liée aux subventions budgétaires, l’efficience ayant augmenté lors des coupures budgétaires.

Abstract – In the Province of Québec, public colleges depend heavily on public funding: 85% of their budget come from the Department of Education. Those institutions complain that their financial resources are insufficient since Québec government decided to cut their budget in the mid-90. Of course, this suppose that they are efficient, that is, there is no waste in their use of inputs (labour, energy, equipment, etc.). In this paper, our goal is to measure this (in)efficiency.

We evaluate the efficiency of the colleges using Data Envelopment Analysis (DEA) based on micro-data. Our paper shows that the average level of inefficiency is around 10%. This represents a potential for budget reductions of 140 millions dollars per year. We also show that the level of inefficiency is not constant over time and that it is inversely related to public investment. The efficiency increased in periods of budget cuts.

Haut de page ]

Le gradient santé / revenu familial des nouveau-nés québécois de 1998 après quatre ans : faible ou inexistant?

Pierre LEFEBVRE
Département de sciences économiques
Université du Québec à Montréal

Résumé – La relation (le « gradient ») entre l’indice de santé des adultes et leur statut socio-économique (SSE) – mesuré notamment par le revenu, l’éducation et l’emploi – est un des constats les plus robustes des recherches en santé. Dans une étude marquante appuyée sur des données américaines, Case et alii (2002) montrent que la santé des jeunes enfants est non seulement liée positivement avec le revenu familial mais que la relation est plus prononcée avec l’âge. Ce travail analyse la relation entre le revenu familial et les états de santé d’un échantillon représentatif d’environ 2 000 nouveau-nés du Québec, suivis annuellement depuis l’âge de 5 mois (en 1998) jusqu’à l’âge d’environ 50 mois (en 2002). Les résultats pour chacun des cinq cycles de l’enquête indiquent la présence d’un lien positif mais très faible entre le niveau de santé des enfants et le revenu familial. La relation est instable dans le temps et semble jouer seulement au-delà de certains seuils de revenu. Cependant, les problèmes de santé chroniques ont un effet important sur l’indice de santé des enfants que le revenu familial parvient mal à contrer. À l’égard du gradient de santé des enfants et ses répercussions, les résultats suggèrent que tout se joue plutôt après cinq ans.

AbstractThe Child Health/Family Income Gradient of Québec’ 1998 Newborns after Four Years: Weak and Fuzzy? The pervasive positive association (gradient) between good health in adulthood and socio-economic status (SES)–measured in particular by income, education or employment–has been widely documented in the health research literature. In an influential study, based on American data, Case et al. (2002) document the fact that differences in health across poorer and wealthier individuals begin very early in childhood and become more pronounced as children age. This paper analyses the relation between family income and a general health status measure for a representative sample of newborns of Québec. Approximately 2,000 Québec children were followed and their families interviewed each year since 1998 when the children were aged 5, 17, 28, 41 and 50 months in 2002. The results for each of the 5 years indicate that there is a consistent but weak family income gradient in child health. However, its size is small and no evidence was found that its slope increases with child age. On the other hand, chronic health problem affect child health status that income cannot easily counter. The results suggest that if childhood health is a contributor to the ‘gradient’, the action may happen after the first five years.

Haut de page ]

Croissance, redistribution et lutte contre la pauvreté : l’évolution non linéaire de l’approche de la Banque mondiale

Christophe EHRHART
Centre d’Études et de Recherches Économiques et Sociales de l’Université de la Réunion (CERESUR)
Université de la Réunion
Centre d’Études en Macroéconomie et Finance Internationale (CEMAFI)
Université de Nice – Sophia Antipolis

Résumé – Cet article passe en revue 60 années d’activités de la Banque mondiale, en mettant l’accent sur les variations dans le temps de son attitude face au combat contre la pauvreté. Durant les années cinquante et soixante, la Banque mondiale considérait que le meilleur moyen de lutter contre la pauvreté consistait à créer les conditions d’une croissance la plus forte possible en procédant à des investissements lourds dans les infrastructures physiques. Toutefois, devant la persistance de la pauvreté de masse et de fortes inégalités dans bon nombre de pays en développement malgré des performances assez satisfaisantes en termes de croissance, la Banque mondiale plaça, dès la fin des années soixante, et pour la première fois, « la guerre contre la pauvreté » au centre de son agenda puis elle s’efforça d’élaborer, pendant les années soixante-dix, de nouvelles stratégies de croissance qui soient plus favorables pour les pauvres. Sous l’ère de l’ajustement structurel, la vision de la Banque mondiale a connu également de nombreuses modifications. Durant la première moitié des années quatre-vingt, dans un contexte de crise de la dette, la Banque mondiale a été conduite à reléguer l’objectif de réduction de la pauvreté au second plan, au profit de la restauration des équilibres macroéconomiques et du potentiel de croissance des pays en difficulté. Cepen-dant, en réponse à la critique des coûts sociaux de ses programmes d’ajustement, l’institution financière internationale a réaffirmé son engagement à lutter contre la pauvreté en accordant, dès la fin des années quatre-vingt, une plus grande importance aux conséquences sociales de l’ajustement à court terme et surtout en proposant par la suite de nouvelles stratégies de lutte contre la pauvreté à long terme.

Abstract This article reviews sixty years of the activity of the World Bank, by stressing the variations over time of its attitude with regard to the fight against poverty. Indeed, during the 1950s and 1960s, the World Bank considered that the best means of fighting poverty consisted in creating the conditions of the fastest possible growth by carrying out heavy investments in physical infrastructures. However, faced with the persistence of mass poverty and high inequalities in a great number of developing countries despite rather satisfactory performances in terms of growth, at the end of the 1960s the World Bank put for the first time the « war against poverty » at the centre of its agenda. Then during the 1970s it endeavoured to work out new growth strategies which are more favourable for the poor. Under the era of structural adjustment, the vision of the World Bank changed in many respects. During the first half of the 1980s, in a context of the debt crisis, the World Bank was led to put aside the objective of poverty reduction to favour the recovery of macroeconomic balances and the potential of growth of countries in difficulty. However, in response to criticism concerning the social costs of its adjustment programs, the international financial institution, at the end of the 1980s, reaffirmed its commitment to reduce poverty by giving greater importance to the social effects of short-term adjustment and proposing afterwards new strategies towards long-term poverty reduction.

Haut de page ]

Des firmes multinationales : un survol de la littérature microéconomique

Armel JACQUES
CERESUR
Université de La Réunion

Résumé – Cet article propose une synthèse des travaux microéconomiques portant sur les firmes multinationales. On présente les coûts et les avantages pour les firmes d’investir à l’étranger. On s’intéresse ensuite au choix du mode de développement à l’étranger puis à l’impact sur le comportement des firmes de différentes mesures de politiques économiques.

Abstract Multinational Enterprises: A Survey. This paper surveys the microeconomic literature on multinational enterprises. It analyses the costs and the benefits for the firms of foreign direct investment. Then it studies how the firms invest abroad and the impact of some economic policies on foreign direct investment.

Haut de page ]

Volume 82, no 3, septembre 2006

Sommaire

Articles

Effets réels des régimes de change dans les pays en développement
Dieudonné Ella Oyono

Les déterminants des crises financières récentes des pays émergents
Mohamed Ayadi, Wajih Khallouli, René Sandretto

L’impact des transferts publics et des taxes sur la pauvreté au Canada et aux États-Unis
Paul Makdissi, Yannick Therrien, Quentin Wodon

L’économique en perspective

Les limites du cadre institutionnel européen
Séverine Menguy

Création et financement des entreprises technologiques : les leçons du modèle israélien
Cécile Carpentier, Jean-Marc Suret


Effets réels des régimes de change dans les pays en développement

Dieudonné Ella Oyono
CIRPÉE et Université du Québec à Montréal

Résumé – Lorsqu’un pays passe d’un régime de change à un autre, ce changement affecte-t-il les variables macroéconomiques telle que la production? Ce texte répond à cette question en régressant la volatilité de la production sur les types de régime et un certain nombre de variables de contrôle. Les résultats obtenus indiquent que le régime de change a des effets réels; de plus, de faibles fluctuations de la production sont associées aux régimes de change « non fixes ». Il apparaît donc que l’abandon du régime fixe observé au cours de la dernière décennie se justifie par un objectif de stabilité de la production. Ceci constitue un pas vers l’identification des critères d’un régime de change optimal.

Abstract – Does the choice of exchange rate regime affect macroeconomic fluctuations? This paper answers the question by an econometric analysis. The results obtained indicate that exchange rate regime has real effects; floating exchange rate regimes are associated with smaller output volatility. These results explain why countries in the last decade have abandoned pegged exchange rates and constitute a step towards the identification of criteria for the choice of the optimal exchange rate regime.

Haut de page ]

Les déterminants des crises financières récentes des pays émergents

Mohamed AYADI
ISG
Université de Tunis
Wajih KHALLOULI
ESSEC
Université de Tunis
René SANDRETTO
Université Lumière
Lyon 2

Résumé – L’objet de cet article est de montrer empiriquement la supériorité d’une explication des crises financières récentes dans les pays émergents par la combinaison de facteurs endogènes et exogènes aux pays affectés plutôt que par le seul jeu de l’une ou l’autre de ces deux catégories de facteurs. À cet effet, nous bâtissons notre démarche sur des estimations d’un modèle de panel à erreurs composées ainsi que sur des statistiques de test des modèles emboîtés (test de Fisher).

À ce jour, des éléments de preuve de la supériorité de cette approche n’ont pu être apportés que dans le contexte particulier de telle ou telle crise. Notre contribution fournit cette preuve à partir des données portant sur 14 pays émergents et 3 épisodes de récentes crises (mexicaine 1994, asiatique 1997 et russe 1998), couvrant ainsi la plupart des crises financières de ces 10 dernières années.

Abstract – This paper aims at proving empirically the superiority of an explanation for recent financial crises in emerging countries which combines endogenous and exogenous factors rather than focusing only on one of these two kinds of factors. To this end, we built our empirical analysis on estimations of random effects models for panel data and the statistics of Fisher.

To date, elements of a similar explanation were able to be brought only in the particular context of a particular crisis. Our contribution proves this superiority by using data related to 14 emerging countries and 3 recent periods of crises (Mexican 1994, Asian 1997 and Russian 1998), covering thus most of the financial crises which took place during the last decade.

Haut de page ]

L’impact des transferts publics et des taxes sur la pauvreté au Canada et aux États-Unis

Paul MAKDISSI
Département d’économique
GRÉDI
Université de Sherbrooke
Yannick THERRIEN
Direction de la recherche et de la planification
La Financière agricole du Québec
Quentin WODON
AFTPM
Banque mondiale

Résumé – Dans cet article, nous analysons l’impact des politiques de transferts publics sur la pauvreté au Canada et aux États-Unis à l’aide de la base de données du Luxembourg Income Study. Pour ce faire, nous utilisons une méthode basée sur la valeur de Shapley afin de pouvoir attribuer à chaque politique un impact sur la pauvreté qui est indépendant de l’ordre arbitraire dans laquelle on aurait pu la considérer. Nous constatons que la pauvreté est plus élevée aux États-Unis qu’au Canada. Ceci est principalement dû au fait que les politiques de transferts au Canada sont plus généreuses qu’aux États-Unis. Nous montrons aussi que la principale source de réduction de la pauvreté dans les deux pays provient des transferts vers les personnes âgées.

Abstract – In this paper, we analyze the impact of public transfers on poverty in Canada and the US using the Luxemburg Income Study data base. The main difficulty is the fact that the impact of any one given transfer on poverty depends on whether one considers the other transfers as part of the income aggregate or not. In order to deal with this issue, we rely on the Shapley method in order to allocate a proper share of the overall impact on poverty of the transfers as a whole to each of the transfers taken individually. The results suggest that poverty is higher in the US than in Canada, in large part because public transfers are more generous in Canada. The results also suggest that transfers to the elderly have the largest total impact on poverty in both countries.

Haut de page ]

Les limites du cadre institutionnel européen

Séverine MENGUY
EconomiX
Université de Paris X -Nanterre

Résumé – Cet article propose une revue de la littérature des limites du cadre institutionnel actuel de l’Union européenne. Tout d’abord, il apparaît que les statuts de la Banque centrale européenne, et en particulier son objectif quasi exclusif de maintien de la stabilité des prix, ne facilitent pas les possibilités d’harmonisation des politiques budgétaires entre les pays membres. Ensuite, la coordination budgétaire institutionnelle semble encore insuffisamment développée en Europe. De plus, les contraintes imposées par le Pacte de stabilité et de croissance sont trop statiques : elles sous-valorisent le critère de dette publique et imposent des normes uniformes à des pays dont les situations et les dépenses publiques sont très hétérogènes. Enfin, il serait préférable que ces contraintes portent seulement sur la part structurelle des déficits publics et comportent davantage de symétrie dans les différentes phases du cycle économique. Or, la réforme du Pacte intervenue en mars 2005 n’apporte que des réponses imparfaites à certaines de ces limites.

AbstractThe Limits of the European Institutional Framework. This paper propounds a revue of literature about the limits of the current European institutional framework. First, it appears that the status of the European Central Bank, and particularly its quasi exclusive aim to maintain the stability of prices, don’t ease the possibilities of harmonization of the budgetary policies between the member countries. Then, the institutional coordination of the budgetary policies seems nowadays insufficiently developed in Europe. Moreover, the constraints imposed by the Stability and Growth Pact are too much static: they undervalue the importance of the level of the public debt, and they impose the same norm of public deficits to countries which situations and budgetary expenditures are very heterogeneous. Finally, the budgetary constraints should better be related only to the structural part of the public deficits, and they should be made more symmetric in the different phases of the economic cycle. But the reform of the Pact which took place in March 2005 does only bring imperfect answers to some of these limits.

Haut de page ]

Création et financement des entreprises technologiques : les leçons du modèle israélien

Cécile Carpentier
École de comptabilité
Université Laval
CIRANO
Jean-Marc Suret
École de comptabilité
Université Laval
CIRANO

Résumé – Israël a développé, en quelques années, une industrie du capital de risque qui place ce pays parmi les premiers en termes de capital rapporté au produit intérieur brut. La stratégie d’intervention du gouvernement israélien ne se limite pas à l’offre de capital : axée vers la recherche, elle favorise la création d’entreprises technologiques. Elle comprend la mise en place d’incubateurs fortement arrimés aux universités et de programmes de formation de gestionnaires d’entreprises technologiques. L’octroi de subventions liées à des redevances est préféré aux mesures fiscales. Une action forte a donc été menée pour stimuler la demande de capital de risque. L’implication du gouvernement dans l’offre de capital a été temporaire, mais efficace. Au moyen de fonds mixtes, elle a permis, en 10 ans, le démarrage d’une industrie autonome, capable d’attirer des financements privés locaux et étrangers importants. Sous plusieurs aspects, le modèle israélien de développement du capital de risque diffère très largement de plusieurs initiatives d’autres juridictions. Son étude devrait guider la réflexion qui doit entourer la révision des programmes et organismes québécois.

Abstract – In just several years, Israel developed a strong venture capital industry that places it among the top countries in terms of capital-GDP ratio. The strategy of the Israeli government was twofold. First, the government strongly stimulated the demand for venture capital, using R&D grants, technology incubators, close working relationships with universities and academic programs for high tech managers. Second, the Israeli government used hybrid funds to facilitate the emergence, in ten years, of an entire venture capital industry. Government intervention in the supply of capital was short-lived, but efficient. Israel’s venture capital industry is now self sufficient and able to attract private and foreign funds. The Israeli model differs in many ways from various initiatives implemented in other countries. The study of this model can provide important insights for the revision of Quebec’s policies and institutions.

Haut de page ]

Volume 82, no 1-2, mars-juin 2006

Sommaire

LES MODÈLES NON UNITAIRES DE COMPORTEMENT DES MÉNAGES : THÉORIES ET APPLICATIONS

Sous la direction de Olivier Donni

Avant-propos

Olivier Donni

Articles

Les modèles non unitaires de comportement du ménage : un survol de la littérature
Pierre-André Chiappori

Un modèle non coopératif de consommation des ménages
David Ulph

Choix de consommation des ménages en présence de plusieurs décideurs
Anyck Dauphin, Abdel-Rahmen El Lahga, Bernard Fortin, Guy Lacroix

Discrimination sexuelle dans les dépenses des ménages : survol de la littérature et évidences empririques pour le Canada
Pierre Lefebvre

Quand un et un ne font plus deux — Calcul d’échelles d’équivalence intrafamiliales au moyen d’un modèle collectif
Frederic Vermeulen, André Watteyne

Les modèles non coopératifs d’offre de travail : théorie et évidence
Olivier Donni

Effets d’une réforme fiscale sur l’offre de travail des ménages dans un cadre collectif simulé
Olivier Bargain, Nicolas Moreau

La production domestique dans les modèles collectifs
Benoît Rapoport, Catherine Sofer, Anne Solaz

Les transferts ascendants au Bangladesh, une décision familiale?
François-Charles Wolff


Les modèles non unitaires de comportement du ménage : un survol de la littérature

Pierre-André CHIAPPORI
Columbia University
Olivier Donni
Université de Cergy-Pontoise
THEMA
CIRPÉE

Résumé — Cet article s’intéresse aux modèles non unitaires de comportement du ménage. Ces modèles supposent explicitement que le ménage est composé de plusieurs personnes ayant des préférences distinctes. Ils se classent alors en deux catégories principales : d’une part, les modèles coopératifs (ou collectifs), dans lesquels les allocations sont supposées efficaces au sens de Pareto, et d’autre part, les modèles non coopératifs (ou stratégiques) qui s’appuient sur la notion d’équilibre de Cournot-Nash. Dans ces modèles, les fonctions qui caractérisent le comportement du ménage doivent satisfaire des contraintes différentes des traditionnelles conditions de Slutsky. De plus, dans certains cas particuliers, les préférences des membres du ménage peuvent être identifiées à partir du comportement observable.

Abstract — This paper examines the literature on non-unitary models of household behaviour. These models explicitly postulate that the household is made up of several persons with different preferences. They can be classified into two categories. On the one hand, cooperative (or collective) models suppose that the outcome of the decision process is Pareto efficient. On the other hand, non-cooperative (or strategic) models are based on the concept of Cournot-Nash equilibrium and, in that case, the outcome of the decision process is not necessarily efficient. Demand functions or labour supply functions derived from non-unitary models have to satisfy some restrictions that are different from Slutsky conditions. Moreover, in some circumstances, preferences of household members can be identified from observable behaviour.

Haut de page ]

Un modèle non coopératif de consommation des ménages

David ULPH
Analysis
HM Revenue and Custums

Résumé — Cet article construit un modèle de consommation du ménage fondé sur un équilibre non coopératif de Nash. Ce modèle est extrêmement général, tant du point de vue des types de biens et de revenus considérés que de la nature des fonctions d’utilité individuelles. Les conditions d’unicité d’un tel équilibre sont déduites; on montre que, malgré la généralité de sa structure sous-jacente, des contraintes fortes sont placées sur les demandes de biens issues des modèles respectant ces conditions d’unicité. Les propriétés générales de statique comparée des demandes de biens du ménage sont dérivées.

Abstract — A General Non-cooperative Nash Model of Household Consumption Behaviour. The paper constructs a non-cooperative Nash model of household consumption behaviour which is extremely general in both the pattern of intra-household flows for commodities and income that are permitted, and in the nature of the individual utility functions that are employed. Conditions are derived for the uniqueness of such equilibria, and it is shown that, despite the generality of the underlying structure, some striking restrictions can be placed on household commodity demands arising from models satisfying these conditions. The general comparative static properties of household commodity demands are derived.

Haut de page ]

Choix de consommation des ménages en présence de plusieurs décideurs

Anyck DAUPHIN
Centre de recherches pour le developpement international (CRDI)
CIRPÉE
Abdel-Rahmen EL LAHGA
Institut Superieur de Gestion de Tunis
UAQUAP
Bernard FORTIN
Département d’économique
Universite Laval
CIRPÉE
CIRANO
Guy LACROIX
Département d’économique
Universite Laval
CIRPÉE
CIRANO

Résumé — Récemment, un nouveau cadre théorique d’analyse s’est développé dans le but d’analyser les comportements des ménages avec deux conjoints. Cette approche, qualifiée de modèle collectif, suppose que chaque conjoint a des préférences individuelles et que les choix du ménage sont Pareto-optimaux. Toutefois, les études empiriques réalisées jusqu’à maintenant sur les modèles collectifs ont porté essentiellement sur des ménages à deux décideurs et ignorent le comportement des ménages qui en comptent potentiellement un plus grand nombre (p. ex., couples vivant avec des enfants adultes ou avec des personnes âgées dans les pays développés, familles élargies dans les pays en développement). Le but de cet article est double : dans un premier temps, nous présentons de façon synthétique les principaux tests qui ont été proposés pour vérifier empiriquement les contraintes du modèle collectif dans un tel contexte. Nous proposons également un test qui s’avère être équivalent à un autre test présenté dans la littérature mais qui dans certains cas s’avère plus facile à mettre en oeuvre. Dans un deuxième temps, nous testons le modèle collectif à plusieurs décideurs à l’aide d’une enquête sur des microdonnées britanniques. L’échantillon retenu comprend des couples avec un enfant de 16 ans et plus. Les résultats rejettent le modèle collectif avec un ou deux décideurs mais ne le rejettent pas dans le cas de trois décideurs.

Abstract — Recently, a new theoretical framework has been proposed to analyze the behavior of households composed of two adults. This approach, usually referred to has the « collective model », assumes that spouses have distinct preferences and that household decisions are Pareto efficient. So far, most empirical studies based on the collective approach have focused on households made up of two decision makers thus ignoring households in which there may be more (e.g., couples with adult children or parents in developed countries, extended families in developing countries). The purpose of this paper is twofold: first we summarize the main tests that have been proposed to empirically verify the constraints that derive from the collective setting. We also present a new test that is equivalent to an existing test but that is easier to implement in certain circumstances. Second, we test the multiple-person collective model using British survey data. The sample comprises couples with a single child aged 16 or older. Our results reject the collective model with one or two decision-makers, but do not reject it when three decisions-makers are assumed.

Haut de page ]

Discrimination sexuelle dans les dépenses des ménages : survol de la littérature et évidences empririques pour le Canada

Pierre LEFEBVRE
Département de sciences économiques
Université du Québec a Montréal

<align= »justify »>Résumé —  La recherche récente suggère que le sexe d’un enfant a des effets importants et étendus sur les comportements parentaux et les résultats familiaux. Un constat général émerge de cette littérature : en matière de choix de vie familiale (mariage, divorce, fécondité) et de comportements individuels (de travail, de consommation, d’activités non marchan-des) il y a des différences notables entre les hommes et les femmes. Les constats empiriques sont cohérents avec les modèles économiques qui expliquent les comportements intrafamiliaux comme le résultat d’un processus complexe de négociations concernant l’allocation du temps et des ressources familiales, et le partage du « surplus » familial et conjugal (dégagé par rapport au fait de vivre seul). Cette recherche aborde la question en examinant le panier des dépenses de consommation des familles qui ont un ou deux enfants du même sexe. L’analyse empirique cherche à identifier s’il y a un effet de « genre » dans les dépenses familiales en estimant l’effet du sexe de l’enfant sur plusieurs catégories de dépenses dont des biens familiaux à caractère public tels que l’habitation et les biens durables. D’autres types de dépenses sont aussi analysés (alimentation, soins médicaux, loisir et divertissement, aliments achetés au restaurant, services personnels, soins de santé et médicaments, dons et contributions). L’analyse utilise les microdonnées des fichiers publics de l’Enquête sur les dépenses des ménages de 1997 et 1998, les deux seules années où Statistique Canada identifie le sexe des enfants de 0-17 ans. Les résultats empiriques suggèrent que les effets sont peu marqués et systémiques.

Abstract — Recent research suggests that the sex of a child has a large and varied impact on parental behaviours and family outcomes. A general finding emerges from this literature: in terms of family choices (marriage, divorce, fertility) and individual behaviours (work, consumption, and non-market activities), there are noteworthy differences between men and women. The empirical findings are consistent with economic models that explain intra-family behaviours as the result of a process of complex negotiations over time allocation and family resources and the sharing of family “surplus” (gains from living with spouse compared to being single). This research approaches this question by analysing family expenditures for consumer goods and services for families that have one or two same-sex children. The empirical analysis tries to uncover gender effect for family expenditures by estimating the impact of children’s sex on a diversity of categorical expenses qualified as family products, such as housing and durable goods. Other types of products are also analyzed (food, medical services, recreation, food purchased from restaurant, personal services, health care services and products, gifts of money and contributions). The analysis uses the public micro-data of Statistics Canada’s Survey of Household Spending for years 1997 and 1998; the only two years where the sex of children aged 0 to 17 years are identified. The results suggest that gender effects are non-systemic and do not stand out.

Haut de page ]

Quand un et un ne font plus deux — Calcul d’échelles d’équivalence intrafamiliales au moyen d’un modèle collectif

Frederic VERMEULEN
CentER
Université de Tilburg
André WATTEYNE
Université de Leuven Campus Kortrijk

Résumé — Dans cet article, nous présentons un modèle collectif avec consommation publique. Ce modèle est basé sur celui, plus général, de Browning, Chiappori et Lewbel (2004). Au lieu d’estimer une technologie de consommation, qui capte toutes les économies d’échelle liées à la vie en couple, nous déterminons a priori les biens qui sont consommés de façon privée et ceux qui le sont de façon publique. Le modèle collectif en question est complètement identifié si l’on suppose que les préférences relatives aux biens privés et publics sont les mêmes pour qui vit en couple que pour qui vit seul. Le modèle nous permet de calculer des échelles d’équivalence applicables au sein du ménage. Ainsi, on échappe aux critiques formulées à l’encontre des échelles d’équivalence traditionnelles. Le modèle est appliqué aux données sur la consommation tirées de trois enquêtes de budget belges récentes.

Abstract — In this paper, we present a collective model with public consumption. It is based on the more general model of Browning, Chiappori and Lewbel (2004). Rather than estimating a consumption technology, which captures all economies of scale of living in a couple, we determine a priori which goods are privately and which goods are publicly consumed. The collective model is completely identified by assuming that preferences over private and public goods are the same for singles and individuals in couples. The model allows calculating intra-household based equivalence scales, which meet the objections against traditional equivalence scales. It is applied to consumption data from three recent Belgian budget surveys.

Haut de page ]

Les modèles non coopératifs d’offre de travail : théorie et évidence

Olivier Donni
Université de Cergy-Pontoise
THEMA
CIRPÉE

<align= »justify »>Résumé — Cet article s’intéresse aux modèles non coopératifs d’offre de travail. D’abord, nous développons un modèle d’offre de travail qui généralise la plupart des spécifications rencontrées dans la littérature. Ensuite, nous étudions les propriétés en termes de testabilité et d’identifiabilité de ce modèle et de ses variantes. Enfin, nous présentons des tests empiriques de ces modèles en utilisant les données du PSID.

AbstractNon-cooperative Models of Labor Supply: Theory and Evidence . The present paper examines the theory of non-cooperative models of labor supply. Firstly, we develop a general framework that contains the various labor supply models found in the literature as particular cases. Secondly, we derive the properties of testability and identifiability of these models. Thirdly, we present empirical tests and compare these models using a sample extracted from the PSID.

Haut de page ]

Effets d’une réforme fiscale sur l’offre de travail des ménages dans un cadre collectif simulé

Olivier BARGAIN
IZA, Bonn
Nicolas MOREAU
GREMAQ
LIRHE,
Université de Toulouse 1

Résumé — La littérature contient très peu de recherches empiriques concernant les effets distributifs du système sociofiscal à l’intérieur du ménage. Nous simulons cet effet dans le cadre du modèle collectif d’offre de travail lorsque l’on passe d’une taxation jointe à une taxation individuelle en France. Nous montrons que la contribution relative de l’épouse aux revenus familiaux après impôts est un déterminant significatif de la négociation au sein du couple, avec une très faible élasticité cependant. En conséquence, les réactions d’offre de travail dues à la réforme sont essentiellement induites par les effets traditionnels (substi-tution et revenu), tout comme dans un modèle unitaire. Une analyse de sensibilité montre que l’effet distributif capturé par le cadre collectif est significatif seulement dans le cas de réformes fiscales de grande ampleur et peu réalistes. Ce résultat suggère cependant d’amplifier les recherches sur le lien entre fiscalité, transferts et décision intrafamiliale. En particulier, il convient d’ajouter plus de structure que n’en permet le modèle collectif afin de caractériser plus précisément la façon dont la fiscalité pourrait jouer sur la négociation au sein du ménage.

AbstractLabor Supply Responses from a Tax Reform with a Simulated Collective Model . The literature on household behavior contains hardly any empirical research on the within-household distributional effect of tax-benefit policies. We simulate this effect in the framework of a collective model of labor supply when shifting from a joint to an individual taxation system in France. We show that the net financial contribution of the wife is a signifi-cant determinant of intrahousehold negotiation but with very low elasticity. Consequently, the labor supply responses to the reform are entirely driven by the traditional substitution and income effects as in a unitary model. A sensitivity analysis shows that the distribution effect captured by the collective model is significant only when tax reforms are unrealistically radical and of extended scope. This result suggests to investigate further the intricate link between taxation, redistribution and intrahousehold decisions. In particular, more struc-ture should be added than is contained in the collective setting in order to characterize more precisely the way taxation could influence the intrahousehold negociation.

Haut de page ]

La production domestique dans les modèles collectifs

Benoit RAPAPORT
Catherine SOFER
TEAM
Université de Paris I
Anne SOLAZ
INED

Résumé — Nous présentons ici des résultats nouveaux dans le cadre des modèles collectifs avec production domestique. Nous montrons que les résultats d’identification de la règle de partage obtenus dans Chiappori, Fortin et Lacroix (2002), à partir d’un modèle standard d’offre de travail, peuvent être étendus à un modèle avec production domestique, ce qui permet une définition plus satisfaisante du loisir. La méthode issue du résultat théorique de l’article nécessite uniquement l’observation des temps de travail domestique et marchand des deux membres adultes du ménage. Les estimations comparatives des modèles avec et sans production domestique, réalisées à partir de données françaises (enquête INSEE « Emplois du temps »), montrent que l’on obtient des résultats un peu différents, et surtout, plus robustes, pour le modèle dans lequel le temps de travail domestique est pris en compte.

Abstract — This paper presents new general results in collective models with household production. We show that the identification of the sharing rule, obtained in Chiappori, Fortin and Lacroix (2002) using a standard labor supply model, can be extended to a model including household production, thus based upon a more satisfactory definition of leisure. The method derived from our theoretical results only implies that both market time and time devoted to household production by both members of the household are observed in the data. Comparing the results obtained with and without domestic time, using French data of the INSEE survey “Emplois du temps”, show that slightly different, and more robust results are obtained when including household production.

Haut de page ]

Les transferts ascendants au Bangladesh, une décision familiale ?

François-Charles WOLFF
LEN-CEBS
Faculte des Sciences Économiques
UniversitÉ de Nantes,
CNAV,
INED

Résumé — Cet article apporte un éclairage sur la prise de décision dans la famille, dans le domaine des transferts versés par les enfants adultes à leurs parents âgés. D’un côté, un enfant doit composer avec son éventuel conjoint pour s’occuper de ses parents et beaux-parents. De l’autre, chaque enfant peut compter sur un éventuel soutien de ses frères et sœurs pour la prise en charge des ascendants. Nous cherchons ici à savoir dans quelle mesure il importe de prendre en compte ces effets de fratrie pour comprendre les solidarités ascendantes. Nous examinons l’existence d’éventuels arrangements intrafamiliaux à partir de l’enquête MHSS réalisée en 1996 au Bangladesh. Nos résultats économétriques pour les transferts ascendants indiquent que les comportements des frères et sœurs ne sont pas indépendants les uns des autres.

Abstract —This paper sheds light on the decision-making process within the family and deals with private transfers given by adult children to their elderly parents. On the one hand, each child has to bargain with his/her spouse to care for parents and parents-in-law. On the other hand, each child may rely on a potential support from other siblings when helping the parents. We wonder here whether it matters to account for arrangements between siblings to explain the pattern of upstream transfers. We examine the possibility of intra-family arrangements using the MHSS survey conducted in 1996 in Bangladesh. Our econometric results show that the transfer decisions of the various siblings are not independent from each other.

Haut de page ]

Volume 81, no 4, décembre 2005

Sommaire

Articles

Allocution présidentielle
Les progrès dans les prévisions : météorologie et économique
John W. Galbraith

Conférence François-Albert-Angers 2005
Les institutions de marché en Afrique subsaharienne
Marcel Fafchamps

Convergence et performances des systèmes bancaires des pays de l’OCDE
Jean Philippe Boussemart, Dhafer Saidane

Les neuf vies de la courbe de Phillips américaine : réincarnations ou résilience?
Alain Guay, Alain Paquet, Yvon Fauvel

Les bandes de Bollinger comme technique de réduction de la variance des prix d’options sur obligations obtenus par la simulation de Monte-Carlo
Raymond Théoret, Pierre Rostan

L’économique en perspective

La politique sociale de Turgot : entre libéralisme et interventionnisme
Alain Clément

Rapport du directeur de L’Actualité économique
Patrick González

Programme du 45e Congrès annuel de la Société canadienne de science économique


ALLOCUTION PRÉSIDENTIELLE 45e CONGRÈS ANNUEL DE LA SOCIÉTÉ CANADIENNE DE SCIENCE ÉCONOMIQUE (SCSE)
MANOIR RICHELIEU, CHARLEVOIX, LE 12 MAI 2005


Les progrès dans les prévisions : météorologie et économique

John W. GALBRAITH
Département des sciences économiques
Université McGill

Résumé – La modélisation et la prévision en météorologie et en économique présentent un certain nombre de caractéristiques communes qui laissent à penser qu’il pourrait être intéressant de comparer leurs récents progrès en matière de prévision. Nous portons notre attention sur deux aspects de la prévision. Premièrement, nous étudions les mesures de la valeur ajoutée des prévisions et l’évolution de ces mêmes mesures au cours des 20 à 30 dernières années; deuxièmement, l’estimation et la représentation de l’incertitude de ces prévisions sont examinées. Nous considérons certaines variables quantitatives particulières comme étant représentatives de différents types de prévisions : température, croissance du PIB et volatilité des marchés financiers (variables continues); probabilité de précipitations et probabilité de récession (prévisions de probabilité); prévision de type 0/1 de précipitations ou de récession (prévisions binaires); tornades et krachs boursiers (événements rares). Nous effectuons un survol de l’information disponible à ce jour sur l’évolution de la qualité des prévisions et décrivons les méthodes en développement dans le but de comprendre et de représenter l’incertitude dans ces prévisions.

Abstract – Meteorological and economic modelling and forecasting have a number of common features, which suggest that it may be interesting to compare their recent progress in forecasting. We concentrate on two aspects of forecasting: first, measures of the value added of forecasts, and the evolution of these measures over approximately the last twenty to thirty years; second, the estimation and representation of uncertainty of forecasts. We follow several particular quantities as representative of different types of forecasts: temperature, GDP growth and financial market volatility (continuous variables); probability of precipitation and probability of recession; 0/1 predictions of precipitation or recession (binary forecasts); tornadoes and market crashes (rare events). We describe the available information on the evolution of forecast quality, and describe also the evolving methods for understanding and representing uncertainty in the forecasts.

Haut de page ]

Les institutions de marché en Afrique subsaharienne

Marcel FAFCHAMPS
Département d’économie
Université d’Oxford

Résumé – Basé sur ma présentation de mai 2005 à la Société canadienne de science économique, cet article résume le contenu de mon livre dédié aux institutions de marché en Afrique subsaharienne. Organisé autour des idées de confiance et de partage de l’information, l’article présente une série de concepts et de résultats empiriques relatifs au respect des contrats en Afrique. J’argue du fait que la peur de perdre une relation d’affaires précieuse est le mécanisme dominant de respect des contrats pour les biens agricoles et manufacturés. Contrairement a l’accent mis d’ordinaire par la littérature théorique sur les contrats relationnels, je trouve que l’exclusion collective et coordonnée des tricheurs est inconnue en Afrique. Mais l’exclusion décentralisée peut se produire si le non-respect d’un contrat est interprété comme signal d’une faillite imminente. Je discute également de la circulation de l’information sur le type et le comportement des agents économiques, qui regorge de problèmes incitatifs, ainsi que le rôle des réseaux dans la forme que prennent les interactions de marché.

Abstract – Based on my May 2005 presentation to the Société canadienne de science économique, this article sum-marizes the content of my book devoted to market institutions in sub-Saharan Africa. Organized around the ideas of trust and information sharing, the article discusses concepts and empirical findings pertaining to the enforcement of contracts in Africa. I argue that the fear of losing valuable relationships is the dominant enforcement mechanism in markets for manufactures and agricultural products. Contrary to much of the theoretical emphasis on reputational contracting, coordi-nated collective exclusion of cheaters is unknown. But decentralized exclusion can arise if breach of contract is interpreted as a signal of impending bankruptcy. I discuss the circulation of information about type and behavior, which is fraught with incentive problems, and the role of networks in shaping market interaction.

Haut de page ]

Convergence et performances des systèmes bancaires des pays de l’OCDE

Jean-Philippe BOUSSEMART
Dhafer SAIDANE

GREMARS
Université Charles de Gaulle – Lille 3

Résumé – L’internationalisation et la déréglementation des systèmes bancaires rendent indispensable l’analyse de la convergence de leurs performances. Dans cet article nous nous focalisons sur l’évolution des performances productives et des coûts de production des secteurs bancaires au sein des principaux pays de l’OCDE. En vue d’étudier la convergence des niveaux de ces indicateurs, nous proposons des méthodes d’estimation de la technologie de référence et de la fonction de coût basées sur la notion de fonction distance. Ces approches permettent de comparer les performances des systèmes bancaires non seulement à leur propre passé mais aussi aux meilleures pratiques observées dans le groupe sans imposer a priori trop d’hypothèses restrictives comme l’absence d’inefficacité technique et/ou allocative et les rendements d’échelle constants. Notre étude empirique concerne 17 pays, dont 8 appartenant à la zone euro, sur la période 1988-1998. Si nos résultats indiquent que le processus de convergence des performances bancaires est un phénomène complexe, ils révèlent indéniablement des effets de rattrapage des secteurs nationaux vis-à-vis des leaders situés sur leur frontière d’efficacité productive et de coût.

Abstract – The internationalization and deregulation of banking systems make convergence analysis of their performance essential. In the present article, we focus on the evolution of production performance and costs of banking sectors in major OECD countries. The convergence of these indicator levels is assessed using methods based on distance functions. This approach not only provides a historical perspective of banking system performance but also enables to compare it with the best practices within the sample without imposing too restrictive assumptions such as technical or allocative efficiency or constant returns to scale. The empirical study concerns seventeen countries, eight of which in the Eurozone, over the period 1988-1998. The results show statistical evidence of catching-up with leading countries situated on the frontiers of production and cost efficiency. If our results indicate that the convergence process of banking system performance is a complex phenomenon, it undeniably reveals catching up effects of the national sectors with the leaders located on their production and cost frontiers.

Haut de page ]

Les neuf vies de la courbe de Phillips américaine : réincarnations ou résilience ?

Yvon FAUVEL
Département de sciences économiques
Université du Québec à Montréal
Alain GUAY
Alain PAQUET
Département de sciences économiques
Université du Québec à Montréal
Centre interuniversitaire sur le risque, les politiques économiques et l’emploi (CIRPÉE)

Résumé – Au cours des années quatre-vingt-dix, le comportement de l’inflation aux États-Unis a constitué une énigme pour beaucoup d’observateurs; le taux de chômage américain s’est maintenu pendant huit ans sous le seuil de 6 % sans que cela donne lieu à une accélération notable de la croissance des prix et des salaires. À nouveau, la pertinence théorique et empirique de la courbe de Phillips a été contestée. Cet article fait état des explications avancées par les économistes pour élucider cette énigme ainsi que des débats relatifs à une remise en question de la courbe de Phillips. Ce faisant, nous présentons une revue des contributions théoriques et empiriques récentes à la littérature sur la courbe de Phillips.

Abstract – In the 90s, the behaviour of US inflation has been a puzzle for many analysts; for eight years, the unemploy-ment rate remained below 6 % without giving rise to a significant acceleration of prices and wages. Once again, both the theoretical and empirical relevance of the Phillips curve has been questioned. This paper reassesses explanations proposed by economists to solve this puzzle, as well as the issues pertaining to the debates about the Phillips curve. Recent theoretical and empirical contributions in the literature on the Phillips curve are also reviewed.

Haut de page ]

Les bandes de Bollinger comme technique de réduction de la variance des prix d’options sur obligations obtenus par la simulation de Monte-Carlo

Raymond THÉORET
École des sciences de la gestion
Université du Québec à Montréal
Pierre ROSTAN
Audencia, École de management
Nantes

Résumé – Dans cet article, nous proposons une nouvelle technique de réduction de la variance d’une simulation : les bandes de Bollinger. Nous montrons comment le recours aux bandes de Bollinger, une procédure utilisée en analyse technique, peut accroître considérablement la performance d’une simulation de Monte-Carlo en termes de réduction de la variance des simulations. La technique des bandes de Bollinger sert à filtrer les variations extrêmes qui s’observent dans une simulation. Nous appliquons cette technique à la simulation des prix de 38 options sur obligations (OBK) transigées à la Bourse de Montréal, ce en tirant profit du modèle de Fong et Vasicek pour simuler les prix des options. L’erreur quadratique moyenne des simulations se voit réduite considérablement à la suite de l’utilisation des bandes de Bollinger. Le modèle de Fong et Vasicek renforcé par les bandes de Bollinger se compare également très favorablement à celui de Black, Derman et Toy, soit le modèle encore le plus utilisé dans la pratique financière pour évaluer les options sur taux d’intérêt et sur obligations.

Abstract – In this paper, we propose a new variance reduction technique to speed up the convergence during a Monte-Carlo simulation : Bollinger Bands. Beside being used in technical analysis, we show how Bollinger Bands can filter the extreme variations appearing during a simulation. We apply this technique in conjunction with the Fong and Vasicek model to price bond options (OBK) traded at the Montreal Exchange. The MSE is drastically reduced when adding Bollinger Bands to the simulation. In addition, the Fong and Vasicek model in conjunction with the Bollinger Band-based technique performs very well compared to the Black, Derman and Toy model, a widespread model among professionals.

Haut de page ]

La politique sociale de Turgot : entre libéralisme et interventionnisme

Alain CLÉMENT
Université de Tours et Triangle
et U.M.R. du C.N.R.S. 5206 (LYON-2/ENS)

Résumé – Rompant avec la politique charitable à l’égard des pauvres, Turgot innove au cours de la deuxième moitié du XVIIIe siècle par la mise en place d’une politique sociale moderne, à la fois par son contenu, par ses méthodes et par les analyses économiques sous-jacentes. En expliquant la pauvreté par des causes économiques (baisse du pouvoir d’achat, chômage) et non par le seul comportement individuel, Turgot admet que le droit au travail pour tous est la seule réponse possible. La fermeture progressive des dépôts de mendicité et l’ouverture des ateliers de charité sont les éléments significatifs de ce changement.

Abstract – Breaking with charity toward the poor, Turgot during the second part of the XVIIIth century, makes a new social policy, very modern, by its content, its methods, and by the underlying economic analysis. He explains poverty by economic reasons and not just by individual behaviour. He thinks that the right to work is the single solution. Closing the « dépôt de mendicité » and opening the « ateliers de charité » are the main features of this change.

Haut de page ]