Titulaire

Taïeb Hafsi, né à Saïda en Algérie, est professeur titulaire de la chaire de Management stratégique international des organisations à l’École des Hautes Etudes Commerciales de Montréal.

Avant de démarrer sa carrière académique, T. Hafsi a été ingénieur en génie chimique et a terminé sa carrière comme directeur du secteur raffinage et pétrochimie d’une grande société pétrolière: Sonatrach en Algérie. Avant de rejoindre l’École des HEC, en 1984, il a été professeur à la faculté de management de l’université McGill et à l’École supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC) de Paris. Il détient un diplôme d’ingénieur en génie chimique, une maîtrise en management de Sloan School à MIT, ainsi qu’un doctorat en administration des entreprises de Harvard Business School, Cambridge, Massachussetts.

Ses recherches portent essentiellement sur la gestion stratégique des organisations complexes, notamment les entreprises diversifiées, les entreprises dispersées géographiquement, les organisations à buts non lucratifs, les entreprises d’État et les gouvernements. Il s’intéresse actuellement en particulier aux effets des institutions sur le comportement stratégique des organisations, aux questions de gouvernance et de l’effet des émotions sur le management stratégique.

Au cours des vingt-cinq dernières années, il a conduit des recherches importantes sur le Désinvestissement, dans les secteurs privé et public, sur les Réponses organisationnelles à la mondialisation des marchés, sur le Changement stratégique, sur les questions de Compétitivité et de Stratégie nationale, sur l’Innovation, sur la gouvernance en situation de complexité, sur la gouvernance et le comportement social des entreprises, sur la Stratégie et les institutions, sur le rôle des entrepreneurs dans le développement économique et social, finalement sur Émotions et changement stratégique. Ces sujets sont toujours sur sa table de travail.

Ses recherches ont été généralement financées par le Centre canadien de recherche en sciences humaines (CRSH), par le Fonds québécois de recherche sur les sociétés et la culture (FQRSC), par le Centre francophone de recherche en informatique des organisations (CEFRIO), par le Centre canadien de gestion et par des entreprises.
Il a écrit de nombreux articles dans beaucoup de revues académiques ou professionnelles notamment: Administrative Science Quarterly, Management International Review, Academy of Management Review, Journal of Management Studies, Long Range Planning, Interfaces, La Revue Française de Gestion, Gestion, Harvard l’Expansion, Politiques et Management Publics, Revue Française d’Administration Publique, Management Decision, Asia-Pacific Journal of Management, Business and Society, Journal of Business Ethics, Journal of Change Management.

Il a aussi écrit trente-huit livres et monographies et a contribué à de nombreux autres dont:

• Strategic issues in state-controlled enterprises, JAI Press, Greenwich, Connecticut, 1989;

• Le changement radical dans les organisations complexes, Gaétan Morin, Boucherville, Canada, 1989 (avec C. Demers);

• La stratégie nationale de Taïwan de 1895 à 1990, Cétai, Montréal, 1993 (avec M.D. Diabé).

• Comprendre et mesurer la capacité de changement, Editions Transcontinental, Montréal, 1997 (Avec C. Demers) [prix du meilleur livre d’affaires Coopers-Lybrand 1998].
• Les fondements du changement stratégique, Editions Transcontinental, Montréal, 1997 (avec Bruno Fabi).

• La stratégie des organisations: une synthèse, 2ème Edition, Editions Transcontinental, Montréal, 2000 (avec F. Séguin et J-M. Toulouse). [Prix François-Albert Angers 2001]

• La stratégie des organisations : de l’analyse à l’action. Éditions Transcontinental. Montréal, 2009 (Avec F. Séguin et C. Demers). [Prix du meilleur livre d’affaires 2009]

• Société d’État ? Pourquoi pas ? Les secrets de la réussite d’Hydro-Québec. Presses de l’Université du Québec, 2010 (avec Roger Lanoue).

• Issad Rebrab : Voir grand, commencer petit et aller vite. Alger : Casbah Editions (2012) ;

• Sonatrach : l’ère des pionniers. Alger : Casbah Éditions (2014) (avec N. Atchi).

• Jean-Paul Bailly : Réconcilier société et entreprise. Paris : Éditions EMS (et Montréal : Presses internationales Polytechnique) (Avec A. Fadil) (2014).

Il est le fondateur de la revue Management international et l’a dirigé jusqu’en 2004. Il est membre fondateur de la Strategic Management Society et membre du « advisory board » de la World Association of Case Research and Application (WACRA). Il est aussi membre de l’ASAC et de l’AIMS. Il participe régulièrement à de nombreux colloques et congrès académiques et en a organisé plusieurs dont ceux importants de la Strategic Management Society, de l’AIMS et de la WACRA. Il a reçu plusieurs prix dont le prix de la recherche Pierre Laurin 1989, le prix de la pédagogie 2000 (octroyé une seule fois dans la carrière d’un professeur), le prix du meilleur livre d’affaires en 1998 et 2009, et le prix du meilleur article 1990 et 2004 dans la Revue Canadienne des Sciences de l’Administration et du meilleur article dans Public Administration Review en 2007.
Il est fellow de Economic research forum (ERF), le plus important think tank économique du Moyen Orient, basé au Caire. Il est membre de plusieurs conseils d’administration, notamment de petites entreprises de haute technologie au Canada et à l’étranger. En particulier, il est membre du CE et du CA de Centraide, la fondation publique la plus importante au Québec. Il a été impliqué dans de nombreuses actions de consultation auprès d’entreprises complexes, notamment des organismes philanthropiques, des entreprises diversifiées et des entreprises d’Etat au Canada, aux Etats-Unis et auprès de gouvernements au Canada et dans quelques pays en développement d’Asie, d’Afrique et du Moyen Orient.
Prix et distinctions

Tout au long de sa carrière, Taïeb Hafsi a été récipiendaire de nombreux prix et distinctions dont:

• Prix Pierre Laurin de la recherche 1989

• Grand Prix de la pédagogie 2000

• Prix Coopers-Lybrand du meilleur livre d’affaires 1998 (avec Christiane Demers)

• Prix du meilleur livre pédagogique 2001 (avec Jean-Marie Toulouse et Francine Séguin)

• Prix du meilleur article publié par la Revue canadienne des sciences de l’administration en 1990 et en 2004 (avec Imad-Eddine Hatimi)

• Conférencier d’honneur au congrès de l’Association des sciences administrative du Canada, en 2006 à Lake Louise, Alberta

• Prix du meilleur article publié par Public Administration Review en 2007-2008 (avec Luc Bernier)

• Prix du meilleur livre d’affaires au Québec, en 2009 (avec Francine Séguin et Christiane Demers)