Lexique

A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

           Acceptation du risque/Risk acceptance
Dans le contexte de gestion du risque, l’acceptation du risque représente la dernière possibilité lorsque toutes les autres voies ont été explorées. 
           Acquisition d’éléments d’actif/Assets acquisition
L’acquisition d’éléments d’actif concerne l’achat d’immobilisations, d’équipements, de logiciels, en somme, d’éléments que l’on retrouve comptabilisés comme un élément d’actif au bilan. 
 
          Activités comptables 
          Amortissement fiscal/Capital cost allowance
L’amortissement fiscal désigne l’allocation du coût en capital, qui est déductible des revenus imposables. 
          Analyse comparative/Benchmarking

L’analyse comparative se définit comme un processus systématique par lequel on mesure les produits, les services et les façons de faire des entreprises reconnues comme des chefs de file. 
           Analyse comparative entre concurrents/Competitive benchmarking
L’analyse comparative entre concurrents vise à comparer les activités réalisées par des entreprises appartenant au même secteur. 
           Analyse comparative fonctionnelle/Functional benchmarking
L’analyse comparative fonctionnelle consiste à comparer des fonctions similaires dans des entreprises n’appartenant pas à la même industrie. 
           Analyse comparative générique/Generic benchmarking
L’analyse comparative générique consiste à comparer des processus qui correspondent au même objectif, dans des industries différentes. 
           Analyse comparative interne/Internal benchmarking
L’analyse comparative interne porte sur les activités effectuées à l’intérieur d’une même entreprise. 
           Analyse de la valeur/Value analysis
L’analyse de la valeur vise à déterminer le coût et la valeur de chacun des éléments qui le composent en l’examinant de façon détaillée. 
          Analyse de sensibilité/Sensitivity analysis
L’analyse de sensibilité étudie les variations des résultats consécutives aux variations d’un paramètre clé. 
           Analyse des comptes/Accounts-classification method
Méthode intuitive de détermination du cmoportement des coûts qui repose sur un examen systématique des comptes du grand livre en vue de distinguer la partie fixe de la partie variable de chacun des coûts. 
          Analyse des écarts/Variances analysis
Activité qui consiste à comparer les résultats aux données budgétaires et à intervenir lorsque l’écart est jugé significatif. 
          Analyse différentielle/Incremental analysis
L’analyse différentielle fait ressortir les divers éléments de revenus et de coûts touchés par une décision, en les considérant par rapport à une situation de référence, la plupart du temps le statu quo. 
           Analyse FFOM/SWOT analysis
L’analyse FFOM (Forces-Faiblesses-Occasions-Menaces) consiste à faire le point sur la situation concurrentielle de l’entreprise par une analyse des facteurs clés internes et externes à son environnement : les forces, les faiblesses, les occasions et les menaces. 
          Analyse globale/Global analysis
L’analyse globale dégage les revenus totaux et les coûts totaux découlant de chacune des options. 
            Approche axée sur les processus/Process based approach
Approche de la comptabilité de management actuelle orientée vers la gestion des activités de l’entreprise, regroupées en processus en vue d’offrir un produit ou un service qui répond aux attentes du client. 
           Arbre de décision/Decision tree
L’arbre de décision est un schéma sous forme d’un arbre où chacune des branches correspond à une décision. Il est utile pour visualiser les différents choix qui se présentent au décideur. 
       Bénéfice potentiel/Potential profit
Le bénéfice potentiel représente le bénéfice maximal que pourrait réaliser l’entreprise si elle fonctionnait à pleine capacité. 
         Besoins en FDR/Working capital requirements
Les besoins en fonds de roulement (FDR), additionnés de l’encaisse, donnent le FDR. Ils sont définis par l’équation : Besoins en FDR = stocks + comptes clients – comptes fournisseurs. 
         Budget/Budget
Le budget est un outil servant à la planification et au contrôle organisationnels. Il se présente souvent comme un ensemble de prévisions quantitatives présentées de façon structurée, une matérialisation (en chiffres) des projets et des plans. 
         Budget base zéro /Zero-based budgeting
Le budget à base zéro (BBZ), comme son nom l’indique, repart à zéro lors de chaque exercice budgétaire car il s’agit de justifier chacun des montants du budget en se conformant à une procédure assez stricte. 
         Budget contractuel/Tight budget
Le budget est dit contractuel lorsque les entreprises l’utilisent à la manière d’un contrat, souvent de manière interactive et continue, afin d’inciter les gestionnaires à suggérer des corrections qui s’harmonisent avec le contrat. 
         Budget d’investissement/Investment budget
Le budget d’investissement découle du plan stratégique, il traduit en chiffres les projets qui feront l’objet d’investissements importants. 
         Budget d’orientation/Loose budget
Le budget est dit d’orientation lorsque les entreprises l’utilise comme un moyen de transmettre les stratégies et les programmes émanant de la direction, ainsi que comme un outil de diagnostic utile pour suivre les dépenses globales, plutôt que comme un contrat. 
         Budget de caisse/Cash budget
Le budget de caisse présente la planification des flux de trésorerie. 
         Budget de production/Production budget
Le budget de production présente le plan de production. 
 
         Budget des ventes/Sales budget
Le budget des ventes fournit une évaluation des quantités qu’on prévoit vendre ainsi que des prix de vente moyens. 
         Budget d’exploitation/Operating budget
Les budgets d’exploitation désignent l’ensemble des budgets autres que financiers, qui sont liés à l’exploitation de l’entreprise. 
         Budget étiré/Stretch budget
Selon cette conception, les gestionnaires sont invités à proposer des cibles qui sont manifestement inaccessibles, mais l’entreprise investira des ressources additionnelles et encouragera la réingénierie des processus en vue de les atteindre.
         Budget flexible/Flexible budget
Le budget flexible est un mécanisme d’ajustement conçu pour refléter les prévisions budgétaires à n’importe quel niveau d’activité. 
         Budgets financiers/Financial budgets
Les budgets financiers comprennent l’état des résultats prévisionnels, le budget de caisse, le bilan pro forma et l’état de l’évolution prévisionnelle de la situation financière.
         Capacité/Capacity
La capacité définit le potentiel de production. Elle se mesure par rapport au volume maximal d’extrants qu’il est possible de produire dans un cadre donné. 
             Capacité d’autofinancement/Cash flow from operating activities
La capacité d’autofinancement d’une entreprise désigne la capacité d’une entreprise à engendrer des flux monétaires grâce à ses activités d’exploitation; l’expression « fonds autogénérés » désigne ces flux. 
             Capacité improductive /Non productive capacity
La capacité improductive est associée aux services de soutien, c’est-à-dire au temps qu’il faut consacrer à toute activité qui n’est pas une activité de production proprement dite. 
             Capacité normale/Normal capacity
La capacité normale correspond à la capacité moyenne de production prévue à long terme. 
             Capacité pratique/Pratical capacity
La capacité pratique correspond au volume maximal d’extrants qu’une entité peut produire dans des conditions d’exploitation normales. 
             Capacité prévue ou capacité budgétée/Estimated or budgeted capacity
La capacité prévue ou budgétée correspond à la capacité que l’on prévoit utiliser à court terme, c’est-à-dire au cours de la période budgétaire à laquelle elle fait référence. 
             Capacité théorique/Theoretical capacity
La capacité théorique correspond au volume maximal d’extrants qu’une entité peut produire en fonction de l’hypothèse théorique, irréalisable, selon laquelle il n’y a aucun arrêt de production, aucun gaspillage, aucun entretien, etc. 
             Capacité productive/Productive capacity
La capacité productive, utilisée ou inutilisée, désigne les ressources directement engagées dans la fabrication d’un produit ou la prestation d’un service. 
             Capital investi/Investment Invested capital
Le capital investi dans une entité correspond aux éléments d’actif investis à long terme dans l’entité. 
             Centrede coûts/Cost centre
Lieu physique où se déroulent les activités de l’entreprise, comme un atelier, un service ou même une pièce d’équipement. 
             Centre de profit/Profit centre
Le centre de profit est une unité administrative dont le directeur gère les revenus et les coûts; seules les décisions d’investissement échappent à son autorité. 
             Centre de revenus/Revenue centre
Le centre de revenus est une unité administrative exclusivement axée sur les revenus, c’est-à-dire dont l’objectif est de produire des revenus. 
             Centre d’investissement/Investment centre
Le centre d’investissement est une unité administrative qui résulte d’une décentralisation complète, marquée par une délégation presque totale des pouvoirs au directeur. Ce dernier est responsable des opérations courantes et des investissements. 
             Chaîne de valeur/Value chain
Ensemble des activités de développement, de production et de commercialisation de l’entreprise, dont la finalité consiste à offrir un produit ou un service aux clients. 
             Chaîne de valeur de l’industrie/ 
             Cheminement des coûts/Cost tracing
Système qui rend compte des coûts des ressources engagées dans une commande ou pour un lot, à toutes les étapes de sa production; les coûts de matières premières et de main-d’œuvre directe inscrits sur les bons de travail sont répertoriés dans une fiche de coût, où figure également un montant de frais généraux de fabrication imputés. 
             Clé de répartition/Distribution rate
Facteur traduisant un lien de cause à effet entre l’objet de coût et l’utilisation de ressources et servant de base de calcul lors de la répartition des coûts aux objets de coût. 
             Coefficient de détermination R2/Coefficient of determination R2
Paramètre satistique qui rend compte de la dispersion du nuage de points autour de la droite de régression et dont la valeur, comprise entre 0 et 1, traduit ainsi la qualité de l’estimation de la relation entre les variables dépendante(s) et indépendante(s). 
             Combinaison d’extrants/Output mix
La combinaison d’extrants désigne l’ensemble des extrants, c’est-à-dire des produits et services offerts par une entreprise. 
             Comportement des coûts/Cost behaviour
Variation des coûts découlant d’une variation du volume d’activités. 
             Comptabilité de gestion 
             Comptabilité de management/Management accounting
Système qui assure la collecte, la mesure, la classification, la production et l’analyse de l’information indispensable aux gestionnaires, en ce qui a trait à la planification stratégique et opérationnelle, au contrôle des activités, à l’optimisation de l’utilisation des ressources, ainsi qu’à la mesure et l’évaluation des résultats. 
             Comptabilité financière/Financial accounting
Branche de la comptabilité qui vise à informer les tiers sur la situation financière de l’entreprise, par la mise en place d’un système de collecte, d’enregistrement et de traitement des données financières et par la préparation et la présentation des états financiers selon les principes comptables généralement reconnus. 
             Comptabilité interne 
             Comptabilité par centres de responsabilité/Responsability accounting
La comptabilité par centres de responsabilité rattache aux unités administratives les coûts et les revenus qui leur sont propres. 
             Comptabilité publique/ 
             Comptable en entreprise 
             Comptable en management/ 
             Concentration/Niche strategy
La concentration ou stratégie de niche vise une mince tranche du marché dans une industrie donnée.
             Concept EVA 
             Contribution marginale /Contributin margin
La contribution marginale est la différence entre les revenus et les coûts variables de la dernière unité produite ou encore, le revenu marginal moins le coût marginal. 
             Contrôlabilité/ControllabilityPrincipe selon lequel on ne prendra en compte dans l’évaluation de la performance d’un gestionnaire que les éléments de revenus et de coûts qui relèvent directement de lui, donc qu’il peut influer. 
 
             Contrôle/Control
Le contrôle assure une utilisation optimale des ressources de l’entreprise et permet d’évaluer les résultats. 
             Contrôle budgétaire/Budgetary control
Le contrôle budgétaire vise à établir des comparaisons entre les prévisions et les résultats obtenus, par rapport aux objectifs de l’entreprise. 
             Contrôle budgétaire classique/Classical budgetary control
Le contrôle budgétaire classique est vu comme un instrument de surveillance des prévisions budgétaires. 
             Contrôle cybernétique/Cybernetic control
Le contrôle cybernétique fonctionne comme un thermostat. Il y a un mécanisme qui fixe l’objectif, le budget, un deuxième qui enregistre les résultats, le système comptable, et un troisième qui compare les résultats aux prévisions et enclenche une action programmée. 
             Contrôle de gestion/Management control
Le contrôle de gestion porte à la fois sur l’optimisation des ressources, la prise de décision au sens large, la planification et le contrôle de la gestion. 
             Contrôle homéostatique 
             Contrôle d’exécution/Monitoring control
Le contrôle d’exécution porte sur la surveillance des opérations, qui implique la vérification minutieuse des activités de collecte, d’enregistrement et de traitement des données pour assurer l’exactitude et la fidélité de l’information retenue et déceler les fraudes et les irrégularités.
             Contrôle interne/Internal control
Ensemble des mécanismes et systèmes de contrôle visant à assurer la protection du patrimoine, la fiabilité de l’information comptable et l’optimisation des ressources. 
             Contrôle stratégique/Strategic control
Il a pour objet d’orienter la stratégie de l’entreprise. L’entreprise étant considérée comme un agent de création de valeur, le contrôle stratégique vise à maximiser la valeur pour l’ensemble des parties prenantes. 
             Contrôleur/Controller
Personne chargée de la comptabilité et du contrôle au sein d’une entreprise, c’est-à-dire responsable de la mise sur pied et du maintien du système de collecte, d’enregistrement et de traitement des données financières. 
             Contrôleur de gestion/Management controller
Gestionnaire responsable de la production et de l’interprétation de l’information de gestion. 
             Coproduits, produits liés ou produits principaux/Joint products or main productsLes coproduits, aussi appelés produits liés ou produits principaux, constituent des produits issus du même procédé de fabrication, utilisant les mêmes matières premières ; ils ont une valeur marchande relativement importante et d’ailleurs sensiblement égale. 
             Corrélation/Correlation
Rapport réciproque entre deux variables. 
             Corrélation visuelle/Visual-fit method
Méthode intuitive de détermination du comportement des coûts consistant à tirer visuellement une droite à partir d’un nuage de points formé par un ensemble de données statistiques sur les coûts à différents volumes d’activité. 
             Coût /Cost
Somme d’argent accordée en contrepartie lors de l’acquisition d’un bien ou d’un service. 
             Coût actualisé/Present value of a cost or Discouted cost
Valeur actuelle (en dollars d’aujourd’hui) d’un coût prévisionnel. 
             Coût cible/Target costingLa technique du coût cible détermine d’abord le prix auquel une entreprise souhaite vendre un produit donné, puis en fonction de la marge de bénéfice qu’elle souhaite réaliser, on établit un coût auquel l’entreprise doit arriver pour atteindre ses objectifs de prix et de marge. 
             Coût contrôlable/ 
             Coût d’infrastructure 
             Coût de la capacité/Capacity cost
Le coût de la capacité constitue la somme des coûts de toutes les ressources nécessaires pour assurer la capacité. 
             Coût de renonciation/Opportunity cost
Gain dont on accepte d’être privé en faisant un choix. 
             Coût de revient rationnel 
             Coût des produits fabriqués 
             Coût différentiel/Differential cost
Différence entre le coût total de chacune de deux propositions considérées. 
             Coût direct/Direct cost
Coût directement rattaché aux objets de coût, tel le coût des matières premières et de la main-d’œuvre directe. 
             Coût discrétionnaire/Discretionary costs Les coûts discrétionnaires sont des coûts planifiés lors de la préparation de chaque budget, c’est-à-dire des coûts décidés ou programmés à chaque budget. 
             Coût du capital/Cost of capital
Le coût du capital correspond au coût des différentes sources de capital utilisées par l’entreprise, pondéré par le pourcentage qu’elles représentent dans le financement de l’entreprise.
             Coût du marché/Current cost or Market price
Valeur d’un bien ou d’un service sur le marché. 
             Coût engagé/ 
             Coût d’un objet de coût/Cost of a cost object
Somme des ressources utilisées pour obtenir un objet de coût ou le conserver. 
             Coût de fabrication/ 
             Coût fixe/Fixed cost
Coût qui n’est pas influencé par le volume d’activité. 
             Coût fixe discrétionnaire/Discretionary fixed cost
Coût fixe faisant l’objet d’une décision à chaque budget, tels les frais de recherche et développement ou les frais de publicité. 
             Coût fixe engagé/Committed fixed cost
Coût fixe découlant d’un investissement ou d’un contrat à long terme, comme l’amortissement. 
             Coût fixe par paliers/Stepped fixed cost
Coût qui est fixe pour un palier donné, mais qui augmente lorsqu’un certain volume d’activité est atteint, c’est-à-dire en accédant à un palier plus élevé. 
             Coût historique/Historical cost
Coût d’acquisition d’un bien ou d’un service enregistré au moment de la transaction. 
             Coût incontrôlable/ 
             Coût indirect/Indirect cost
Coût lié au fonctionnement de l’entreprise qui ne peut pas être rattaché facilement aux objets de coût. 
             Coût irrécupérable/ 
             Coût lié à la demande/ 
             Coût marginal/Marginal cost
Coût additionnel engendré par la dernière unité produite d’un bien ou d’un service. 
             Coût mixte/Mixed cost
Coût qui comporte une partie fixe et une partie variable. 
             Coût moyen/Average cost
Coût total d’un ensemble divisé par le nombre d’unités comprises dans cet ensemble. 
             Coût pertinent/Relevant cost
Coût susceptible d’être modifié par une décision donnée. 
             Coût prévisionnel/Forecast cost
Coût que l’on prévoit engager pour obtenir un objet de coût donné. 
             Coût standard/Standard cost
Le coût standard est un coût prévisionnel fondé sur des normes préalablement établies à un certain niveau d’excellence à atteindre ou à un point de repère permettant de porter un jugement sur la valeur des résultats obtenus. 
             Coût total/Total cost
Somme des coûts de toutes les ressources rattachées à un objet de coût. 
             Coût variable/Variable cost
Coût qui augmente proportionnellement au volume d’activité. 
             Coût variable par paliers/Stepped variable cost
Coût qui a le comportement d’un coût variable, mais dont la valeur unitaire change par paliers. 
             Coûts communs, liés ou conjoints/Joint costs
Les coûts communs, aussi appelés coûts liés ou coûts conjoints, représentent l’ensemble des coûts engagés avant le point de séparation d’une fabrication conjointe dans un atelier ou un centre de coûts. 
             Coûts conceptualisés/Engineering costs
Les coûts conceptualisés sont les coûts des ressources directement utilisées pour les produits, comme les matières premières et la main-d’œuvre directe. Ils découlent de la conception du produit et de la manière de le fabriquer. Ce sont des coûts variables. 
             Coûts discrétionnaires/Discretionary costs
Les coûts discrétionnaires sont des coûts planifiés lors de la préparation de chaque budget, c’est-à-dire des coûts décidés ou programmés à chaque budget. 
             Coûts de soutien/ 
             Coûts liés aux décisions
             Cycle des flux de trésorerie/Cash flow cycle
Le cycle des flux de trésorerie se définit comme le nombre de jours qui s’écoule entre les sorties de fonds et les rentrées de fonds correspondantes. On distingue habituellement quatre flux : les deux premiers associés à des mouvements de fonds à court terme et les deux autres à des mouvements de fonds à long terme. 
             Cycle du fonds de roulement/Working capital cycle
Le cycle du fonds de roulement désigne le cycle court des flux de trésorerie, c’est-à-dire qu’il correspond au nombre de jours qui s’écoule entre les sorties de fonds et les rentrées de fonds correspondantes. Il comprend le cycle d’exploitation et celui associé aux dépôts et emprunts à court terme. 
      Décentralisation/Decentralisation                                                                           La décentralisation désigne la délégation de pouvoirs décisionnels. 
     Décision à court terme/Short term decision
Les décisions dites à court terme visent à optimiser le rendement des ressources consommées quotidiennement. Elles portent donc, entre autres, sur l’utilisation au jour le jour des ressources disponibles ainsi que sur l’utilisation optimale des actifs immobilisés. 
     Décision à long terme/Long term decision
Les décisions à long terme ont pour objet l’acquisition d’éléments d’infrastructure. 
     Décision d’exploitation/ 
      Décision exigeant un investissement/Decision requiring an investment
Elles ont pour objet l’acquisition d’éléments d’infrastructure qui exigent un investissement. C’est une appellation alternative et plus précise de «décision à long terme». 
      Définition du risque/Risk identification
Dans le contexte de la gestion du risque, la définition du risque est le processus qualitatif par lequel les gestionnaires s’appuient sur les expériences précédentes, sur des grilles d’évaluation et des séances de remue-méninges pour délimiter les risques potentiels. 
      Degré d’achèvement/Degree of completion
Proportion des ressources totales consacrées à la fabrication d’une unité en cours de production, en pourcentage des ressources qui seraient utilisées pour une unité de produit fini. 
      Délai de paiement des comptes fournisseurs/Number of days’ purchases in average payables
Le délai de paiement des comptes fournisseurs correspond au nombre moyen de jours qui s’écoule entre l’achat d’un bien et son paiement au fournisseur. 
      Délai de recouvrement des comptes clients/Collection period
Le délai de recouvrement des comptes clients correspond au nombre moyen de jours qui s’écoule entre la vente d’un bien et la réception de son paiement du client. 
      Délai de récupération, ou période de récupération/Payback period
Le délai de récupération est la période nécessaire pour que l’entreprise récupère la mise de fonds placée initialement dans un projet d’investissement, sans tenir compte toutefois de la valeur de l’argent. 
      Démarche d’implantation d’un tableau de bord de gestion/Management dashboard process
La démarche d’implantation d’un tableau de bord de gestion représente un projet de grande envergure qui comprend habituellement les étapes suivantes : affecter les personnes et les ressources nécessaires ; élaborer un tableau de bord de gestion ; préciser quelle sera l’utilisation du tableau de bord de gestion ; exploiter les possibilités du tableau de bord de gestion. 
      Différenciation/Differentiation
Selon la stratégie de différenciation, l’entreprise tente de se différencier de ses concurrents en commercialisant un produit ou un service offrant des niveaux de performance uniques dans son industrie. 
      Distribution de Student/Student distribution
Distribution symétrique qui tend vers la distribution normale quand le nombre d’observations augmente.
    Écart dû à la combinaison des matières premières/material mix variance
L’écart dû à la combinaison des matières premières désigne l’effet que peuvent avoir les variations de la combinaison des matières premières sur les coûts des matières premières. 
          Écart dû à la combinaison des produits vendus/Sales mix variance
L’écart dû à la combinaison des produits vendus désigne l’effet que peuvent avoir les variations de la combinaison des produits vendus sur le montant des ventes. 
          Écart dû à la part de marché/Market share variance
L’écart dû à la taille de marché cerne l’effet de la taille du marché sur le bénéfice. 
          Écart dû à la taille du marché/Market size variance
L’écart dû à la taille de marché cerne l’effet de la taille du marché sur le bénéfice. 
          Écart dû au rendement des matières premières/Material yield variance
L’écart dû au rendement des matières premières dégage l’effet dû aux variations de la quantité totale de matières premières utilisées sur le coût des matières premières. 
          Écart dû au volume de produits vendus/Sales volume variance
L’écart dû au volume de produits vendus dégage l’effet dû aux variations de la quantité totale de produits vendus sur le montant des ventes. 
          Écart sur coût de la main-d’oeuvre directe/Labour rate variance
L’écart sur coût de la main-d’œuvre directe permet de déterminer pour quelles raisons le coût réel de la main-d’œuvre directe diffère du coût standard au volume atteint. 
          Écart sur coût des frais généraux de fabrication/Verhead variance
L’écart sur coût de la main-d’œuvre directe permet d’expliquer d’où vient la différence entre les frais généraux de fabrication réels et ceux qui figurent dans le budget flexible. 
          Écart sur coût des frais généraux de fabrication fixes/Fixed overhead variance
L’écart sur coût des frais généraux de fabrication fixes représente la différence entre les frais généraux de fabrication fixes réels et les frais généraux de fabrication fixes prévus. C’est un écart sur dépenses. 
          Écart sur coût des frais généraux de fabrication variables/Variable overhead variance
L’écart sur coût des frais généraux de fabrication variables permet de déterminer pour quelles raisons le coût réel des frais généraux de fabrication variables diffère du coût standard au volume atteint. 
          Écart sur coût des matières premières/Material variance
L’écart sur coût des matières premières permet de déterminer pour quelles raisons le coût réel des matières premières diffère du coût standard au volume atteint. 
          Écart sur dépenses/Spending variance
Dans le calcul des écarts relatifs aux frais généraux de fabrication, l’écart sur dépenses renseigne de manière précise sur l’erreur de précision des charges fixes et variables. 
          Écart sur dépenses relatif aux frais généraux de fabrication variables/Variable manufacturing overhead spending variance 
          Écart sur dépenses relatif aux frais généraux de fabrication fixes/Fixed manufacturing overhead spending variance
L’écart sur coût des frais généraux de fabrication fixes représente la différence entre les frais généraux de fabrication fixes réels et les frais généraux de fabrication fixes prévus. 
          Écart sur prix de vente/Sales price variance
L’écart sur prix de vente permet de déterminer l’effet d’un changement du volume des ventes sur le bénéfice. 
          Écart sur prix des matières premières/Material price variance
L’écart sur prix des matières premières permet d’isoler l’effet des variations du prix d’achat sur les coûts totaux des matières premières. 
          Écart sur prix des ressources/Ressources price variance
L’écart sur prix des ressources est la différence entre le prix réel et le prix prévu d’une ressource, multipliée par la quantité utilisée. 
          Écart sur productivité/Efficiency variance
Lorsque la main-d’œuvre est utilisée principalement pour transformer des matières premières, l’écart sur productivité permet d’isoler l’effet de la productivité des employés du rendement des matières premières. 
          Écart sur quantité des matières premières/Material efficiency variance
L’écart sur quantité des matières premières mesure les répercussions que peut avoir sur les coûts totaux des matières premières le fait qu’on a utilisé plus ou moins de matières premières que prévu. 
          Écart sur quantité des ressources/Ressources efficiency variance
L’écart sur quantité des ressources est la variation observée, dans l’utilisation des ressources matérielles et humaines, entre les prévisions budgétaires et le niveau atteint. 
          Écart sur rendement/Efficiency variance
L’écart sur rendement mesure l’impact sur les frais généraux de fabrication variables de l’efficience de la base d’imputation. 
          Écart sur taux/Labour rate variance
L’écart sur taux permet de dégager les répercussions des variations du taux horaire de la main-d’œuvre directe sur le coût total de cette ressource. 
          Écart sur temps/Labour rate variance
L’écart sur temps permet de dégager les répercussions des variations de productivité de la main-d’œuvre. 
          Écart sur volume/Volume variance
Dans le calcul des écarts relatifs aux frais généraux de fabrication, l’écart sur volume indique quel est l’effet sur les frais imputés de l’erreur de prévision concernant le volume d’activité. 
          Écart sur volume des ventes/Sales volume variance
L’écart sur volume des ventes permet de déterminer l’effet d’un changement du volume des ventes sur le bénéfice. 
          Écart sur volume relatif aux frais généraux de fabrication fixes/Fixed manufacturing overhead related sales volume variance
L’écart sur volume relatif aux frais généraux de fabrication fixes représente la différence entre les frais généraux de fabrication fixes prévus et ceux qui sont imputés. 
          Écarts relatifs à la production/Production variance 
          Écarts relatifs aux ventes/Sales variance
Les écarts relatifs aux ventes mettent en rapport le prix de vente et les variations du volume des ventes. 
          Économie/Economy
L’économie désigne l’acquisition de ressources selon les critères suivants : coût moindre, quantité et qualité conformes aux normes établies, moment et lieu opportun. 
          Écritures comptables/Entries
Enregistrement des transactions sous forme de débit ou de crédit dans les comptes du grand livre. 
          Efficacité/Effectiveness
L’efficacité renvoie à un objectif donné et indique si l’objectif a été atteint. 
          Efficience/Efficiency
L’efficience désigne l’obtention d’un extrant donné à partir d’un minimum d’intrants. 
          Élaboration d’un tableau de bord de gestion/Management dashboard design
L’élaboration d’un tableau de bord de gestion comprend les quatre activités : modéliser les inducteurs de performance ; associer des mesures spécifiques aux inducteurs de performance ; choisir les systèmes de collecte des données ; établir les données de départ et mettre en place des systèmes de signalisation et de communication. 
          Élimination du risque/Risk avoidance
Dans le contexte de la gestion du risque, l’élimination du risque signifie qu’on le fait disparaître complètement. 
         État du coût de fabrication/ 
          Éthique/Ethics
Réflexion sur ce qui distingue le bon du mauvais, le bien du mal, le juste de l’injuste dans les pratiques touchant les membres de l’organisation, les clients, les partenaires et la société en général. 
          Évaluation du risque/Risk assesment
Dans le contexte de la gestion du risque, l’évaluation du risque est un processus à la fois qualitatif et quantitatif qui a pour objet d’évaluer le moment où un événement se produira, la probabilité qu’il se produise et les conséquences qui pourraient s’ensuivre.
Fabrication par lots/Batch manufacturing
Processus de production qui consiste à fabriquer des produits en lots ; la taille optimale des lots est déterminée de façon à minimiser les coûts de production, par la prise en compte des coûts de mise en course et des coûts de stockage. 
     Fabrication sur commande/Job-order manufacturing
Processus de production qui consiste à n’entreprendre la fabrication que sur réception d’une commande; le produit est fabriqué « sur mesure », selon un devis spécifique établi sur la base des exigences formulées par le client dans sa commande. 
     Fabrication uniforme et continue/Process manufacturing
Mode de production qui consiste à fabriquer en quantités importantes un seul produit, transformé au cours d’un processus ininterrompu. 
 
     Fonds de roulement/Working capital
Le fonds de roulement (FDR) d’une entreprise se définit comme l’ensemble des disponibilités d’une entreprise, dont on soustrait les exigibilités. Il se définit à l’aide de l’équation suivante : FDR = encaisse + stocks + comptes clients – comptes fournisseurs. 
     Frais généraux de fabrication/Manufacturing overhead
Coûts affectés à la fabrication, autres que les matières premières et la main-d’œuvre directe, tels les fournitures, la main-d’œuvre indirecte, les frais d’entretien et de réparation, l’électricité et le chauffage de l’usine, les assurances et taxes de l’usine, l’amortissement de l’équipement et des immobilisations reliées à la fabrication, ainsi qu’une part des coûts de certains services, comme l’approvisionnement, la gestion de la qualité, la cafétéria, l’entretien ménager, etc.
Gestion/Management
Processus qui comporte trois volets : la planification, l’exécution (c’est-à-dire, notamment, organiser, commander, diriger, motiver, inspirer et coordonner) et le contrôle. 
      Gestion de la trésorerie/Treasury management
La gestion de la trésorerie concerne la planification et le contrôle des flux monétaires. 
      Gestion de la valeur/Value management
La gestion de la valeur concerne la création de valeur dans les entreprises à but lucratif comme à but non lucratif. 
      Gestion des coûts/Cost management
La gestion des coûts est aujourd’hui un processus intégré grâce auquel les responsables sensibilisent l’entreprise à la création de valeur et recueillent de l’information qui permettra de mieux comprendre les relations entre les facteurs susceptibles de créer de la valeur. 
      Gestion des placements à court terme/Short term investments management
La gestion des placements à court terme concerne les choix qui se présentent dans l’utilisation des liquidités à court terme, à savoir l’équilibre à maintenir entre la rentabilité des fonds et le risque d’un manque de fonds à court terme. 
      Gestion du risque/Risk management
La gestion du risque est un processus qui comprend cinq grandes étapes : la définition du risque, l’évaluation du risque, la planification d’une stratégie de réponse au risque, la mise en place de la stratégie de réponse au risque, le suivi et le contrôle. 
     Grand livre/

      Hiérarchie des coûts/Costs hierarchy
Classification des coûts en fonction des inducteurs de coûts qui leur sont propres : le nombre d’unités, le nombre de lots ou le nombre de modèles de produits finis; les autres coûts sont associés aux unités d’exploitation de l’entreprise.

 Jeu budgétaire/Budget gaming
On appelle jeu budgétaire la pratique qui consiste à utiliser les méthodes comptables de l’entreprise au bénéfice des gestionnaires plutôt que selon l’esprit du processus budgétaire.

Imputation/Allocation
Méthode pour rattacher les ressources aux objets de coût qui consiste à porter le coût d’une ressource au compte d’un produit sans qu’un lien de causalité ait nécessairement pu être décelé entre le produit et l’utilisation de la ressource. 

          Imputation des charges indirectes/ 
          Incertitude/Uncertainty
L’incertitude se définit comme la probabilité de se tromper dans ses prévisions. 
          Indicateur/Indicator
Le terme « indicateur » désigne une variable intangible, difficilement mesurable, par exemple, le degré de satisfaction des clients. 
          Indice de rentabilité/Profitability index
Il existe plusieurs indices de rentabilité des projets d’investissements. L’un d’entre eux se calcule en divisant le ratio des flux monétaires actualisés d’un projet par le montant de l’investissement requis. 
          Inducteur/Driver
Facteur qui détermine la consommation des ressources par les activités ou l’utilisation des activités par les objets de coût. 
          Inducteurs d’activité/Activity driver
Facteur qui explique la consommation des coûts d’une activité par une autre activité ou par un objet de coût. 
          Inducteur de coûts/Cost driver
Facteur qui engendre des coûts ou qui induit la consommation d’une ressource par un objet de coût. 
          Inducteurs de ressources/Resource driver
Facteur qui détermine la consommation de ressources par une activité. 
 

 Jeu budgétaire/Budget gaming
On appelle jeu budgétaire la pratique qui consiste à utiliser les méthodes comptables de l’entreprise au bénéfice des gestionnaires plutôt que selon l’esprit du processus budgétaire.

Main-d’œuvre directe/Direct labour
Ensemble du personnel qui participe directement à la transformation des matières premières. 
  Marge/Margin
La marge d’un objet est la différence entre le revenu tiré de cet objet et son coût. 
  Marge à la distribution/Distribution margin
La marge à la distribution d’un produit est le prix de vente d’un produit, dont on a déduit l’ensemble des coûts variables de fabrication et de distribution. 
  Marge à la fabrication/Manufacturing margin
La marge à la fabrication d’un produit est le prix de vente d’un produit, dont on a déduit l’ensemble des coûts variables de fabrication du produit. 
  Marge de crédit/Line of credit
La marge de crédit désigne la somme mise à la disposition d’une entreprise par une institution financière, établissant le montant maximum dont elle pourra bénéficier à court terme en cas de besoin. 
  Marge de sécurité/Security margin
Dans le cadre de l’analyse coût-volume-bénéfice, la marge de sécurité exprime la différence entre le volume atteint, ou que l’on prévoit atteindre, et le volume d’activité correspondant au point mort. 
  Matières premières/Direct material 

Matériau qui est incorporé au produit, c’est-à-dire qui en est devenu partie intégrante au cours du processus de fabrication. 
  Marge nette/Net margin
La marge nette d’un objet correspond aux revenus tirés de l’objet, dont on a déduit l’ensemble des coûts qui lui sont propres. 
  Marge par unité d’un facteur de production/Contribution margin per unit of a constraining factor
La marge par unité d’un facteur de production correspond à la marge sur coûts variables, divisée par le nombre d’unités requises du facteur de production. 
  Marge sur coûts variables/Total contribution margin
La marge sur coûts variables correspond aux revenus variables tirés d’un objet, dont on a déduit les coûts variables qui s’y rattachent. 
  Matière première/Direct material
Matériau qui est incorporé au produit, c’est-à-dire qui en est devenu partie intégrante au cours du processus de fabrication. 
  Mesure/Measure
Le terme « mesure » renvoie à une variable tangible, à des éléments que l’on peut compter, comme le pourcentage de produits défectueux dans un lot. 
  Mesure de performance/
  Mesures non financières de la performance/Non financial measure of performance
Les mesures non financières de la performance enregistrent des phénomènes qui ont lieu aujourd’hui, mais qui déterminent la performance future de l’entreprise. 
  Mesures témoins/Witness measure
Les mesures témoins rapportent un résultat. Ce sont celles que l’on obtient après coup, lorsqu’un phénomène s’est produit. 
  Mesures financières/Fiancial measuresLes mesures financières permettent de savoir si les objectifs de revenus, de coûts, de bénéfices ou de rendement sur capital investi ont été atteints. 
  Mesures liées à la clientèle/Customer measuresLes mesures liées à la clientèle désignent des informations sur les clients susceptibles d’avoir un lien avec la performance. 
  Mesures liées aux processus internes/Internal process measuresLes mesures liées aux processus internes désignent des informations sur les processus internes susceptibles d’influer sur l’efficience des processus. 
  Mesures liées aux employés/Employee related measuresLes mesures liées aux employés désignent des informations sur les employés susceptibles d’avoir un lien avec la performance.
  Méthode de l’ingénierie/Engineering methodMéthode intuitive de détermination du comportement des coûts de fabrication consistant à estimer la partie fixe et la partie variable des coûts en se basant sur l’accumulation systématique de données antérieures représentatives de la technologie utilisée. 
  Méthode des coûts spécifiques/Segmented reporting methodLa méthode des coûts spécifiques s’attache à dégager dans la présentation des résultats tous les coûts engagés par un objet de coût, puis à calculer la marge nette de l’objet. 
  Méthode des coûts variables/Direct costing methodLa méthode des coûts variables met en évidence les coûts variables et plusieurs marges sur coûts variables dans le cadre de résultats historiques. 
  Méthode des points extrêmes/High-low methodMéthode d’estimation de la relatin linéaire existant entre les coûts et le volume d’activité consistant à calculer les paramètres de la droite y=a+bx à partir des coordonnées de deux points extrêmes (aux volumes d’activité le plus élevé et le plus faible). 
  Méthode directe/
  Méthode du coût moyen/Weighted-average methodMéthode d’évaluation des coûts des produits en stock qui répartit l’ensemble des coûts engagés au cours de la période choisie entre les stocks de produits finis et les stocks de produits en cours à la fin de la période. 
  Méthode du premier entré, premier sorti PEPS/First-In First-Out (FIFO) method Méthode d’évaluation des coûts des produits en stock qui vise à rattacher, aux premières unités terminées, l’ensemble des coûts des stocks de produits en cours au début de la période; les unités en stock à la fin de la période sont évaluées selon les derniers coûts engagés. 
 

  Modèle coût-volume-bénéfice (CVB)/Cost-volume-profit (CVP) model Le modèle coût-volume-bénéfice met en évidence la variation des coûts et des marges en fonction du volume d’extrants pour une combinaison d’extrants donnée. Il s’appuie sur la distinction entre les coûts fixes et les coûts variables.
  Modèle de décomposition des coûts/Functional decomposition model Modèle de calcul des coûts obtenu en premier lieu par l’affectation des ressources à des activités ou par la répartition des ressources entre elles grâce aux inducteurs de ressources; en deuxième lieu par le regroupement des activités en centres de coûts; enfin par la répartition des coûts des centres de coûts entre les objets de coût à l’aide d’inducteurs d’activités.
  Modèle de fonctionnement de l’entreprise/Business process model  Un modèle de fonctionnement de l’entreprise décrit les principaux processus (activités) de l’entreprise, les variables qui les définissent ainsi que les facteurs qui induisent la performance.
  Modèle de recomposition des coûts/ 
  Modèle linéaire de la variabilité des coûts/
  Modélisation des processus/Process oriented modellingÉtape de la conception d’un système de calcul par processus qui consiste à définir la liste des activités du processus ainsi qu’à déterminer clairement les liens entre les ressources et les activités, les liens entre les activités elles-mêmes, et les liens entre les activités et les objets de coût.

     Objt de coût/Cost object 
Objet dont on veut mesurer le coût : un produit, un service, un client, un fournisseur, un projet, une activité ou un processus, le fonctionnement d’un centre de coûts, d’une unité d’affaires ou d’une division, etc.   

 

Partenariat/Partnership
Le partenariat est une forme d’organisation dans laquelle deux entreprises, ou plus, s’entendent pour mettre en commun leurs ressources et leurs clients dans le but de créer des synergies. 
      Performance de l’entreprise/Business performance
La performance décrit la production d’une entreprise. La performance comporte plusieurs volets notamment l’économie, l’efficacité et l’efficience. 
      Période d’écoulement des stocks/Number of days’ sales in average inventory
La période d’écoulement des stocks correspond au nombre moyen de jours qui s’écoule entre l’entrée et la sortie d’un article en stock. 
      Période de récupération/Payback period 

La période de récupération est la période nécessaire pour que l’entreprise récupère la mise de fonds placée initialement dans un projet d’investissement, sans tenir compte toutefois de la valeur de l’argent. 
      Planification stratégique/Strategic planning
Planification à long terme des activités de l’entreprise, qui incombe à la haute direction pour assurer la croissance, la pérennité et la compétitivité de l’entreprise.
      Point de référence/Benchmark, yardstickLe point de référence ou le point de repère correspond à une norme qui sert à évaluer l’efficience de la consommation d’une ressource ou d’un processus.
      Point de séparation/Splitoff point
Le point de séparation est le moment où l’on obtient deux ou plusieurs produits différents à partir des mêmes matières premières et en utilisant le même procédé de fabrication.
      Point mort/Break-even pointLe point mort correspond au volume d’activité (ou volume d’extrants) pour lequel l’entreprise a des revenus et des coûts égaux, c’est-à-dire qu’elle n’enregistre ni bénéfice ni déficit.
      Prise de décision/Decision makingProcessus d’identification et d’évaluation d’options concurrentes et de choix parmi ces options.
      Prix de cession interne/Transfer priceLe prix de cession interne est le prix auquel les produits et les services sont transférés d’une division à une autre.
      Prix négocié/Negotiated price Le prix négocié fait référence au prix de cession interne établi lorsque les deux parties sont en mesure de négocier librement.
      Processus/Process Ensemble des activités liées entre elles, allant des fournisseurs aux clients, et dont l’objectif est de livrer un produit ou d’offrir un service à ces clients.
      Processus budgétaire classique/
      Processus de la chaîne de valeur/
      Processus de soutien/
      Production conjointe/Joint productionLa production conjointe renvoie à la portion commune du processus de production.
      Productivité/ProductivityLa productivité se réfère au degré d’efficience de la main-d’œuvre, c’est-à-dire au ratio extrants/main-d’œuvre.
      Projet d’investissement/Investment project  Un projet d’investissement représente l’acquisition, moyennant d’importantes ressources financières, de biens et de services dont on espère tirer des avantages pendant plusieurs années.
Ratio de liquidité relative/
       Ratio de solvabilité à court terme/Working capital ratio, current ratio
Le ratio de solvabilité à court terme se définit par l’équation : Solvabilité à court terme = actif à court terme/passif à court terme.
       Ratio de trésorerie/
       Ratio du FDR/
       Rebuts ou résidus/Scrap or spoilage
Les rebuts, ou résidus, sont, eux aussi, des produits issus du même procédé de fabrication, mais leur valeur marchande est nulle et il faut parfois payer pour s’en débarrasser.
       Réduction du risque/Risk mitigation
Dans le contexte de la gestion du risque, la réduction du risque vise à diminuer la probabilité que l’événement se produise ou encore à en atténuer les répercussions.
       Régression linéaire/Least-square regression method
Méthode d’estimation de la relation linéaire qui lie une variable dite dépendante (y) et une ou plusieurs variables dites indépendantes (x).
       Relation directe
       Relation indirecte/Indirect relationship
       Rendement/Yield
Le rendement se réfère à l’efficience financière, autrement dit au ratio bénéfices/capital investi.
       Rendement du capital investi/Return on investment
Le rendement du capital investi correspond au bénéfice divisé par le capital investi.
       Rentabilité/
       Répartition/Distribution
Méthode pour rattacher les ressources aux objets de coût à l’aide d’un facteur – la clé de répartition – traduisant un rapport de cause à effet entre l’objet de coût et l’utilisation de ressources.
       Répartition en fonction de la marge brute constante/
       Répartition en fonction de la valeur marchande/Allocation using market-based data
Selon la répartition en fonction de la valeur marchande, les coûts communs d’une production conjointe sont répartis en fonction de la valeur marchande, l’objectif étant d’attribuer aux produits un coût « raisonnable et logique », qui reflète véritablement leur valeur.
       Répartition en fonction de la valeur nette de réalisation/Allocation using estimated net realizable value
Selon la répartition en fonction de la valeur nette de réalisation, les coûts communs d’une production conjointe sont répartis en fonction de la valeur nette de réalisation, permettant de donner à chaque produit une valeur qui correspond aux données objectives du marché.
       Répartition en fonction des mesures matérielles/Allocation using physical-measure-based data
Selon la répartition en fonction des mesures matérielles, les coûts communs d’une production conjointe sont répartis en fonction des quantités matérielles comprises dans chacun des produits fabriqués.
       Ressources /Resource
Matière, fourniture, bien, service ou élément d’actif utilisé par une entreprise pour produire d’autres biens ou fournir des services.
       Résultat net résiduel/Residual income
Le résultat net résiduel est le résultat dont on a déduit un montant d’intérêts calculé sur le capital investi moyen.
       Rétroaction budgétaire/Budgetary feedback
La rétroaction budgétaire désigne l’ensemble des informations reçues décrivant les résultats permettant d’évaluer le degré d’atteinte des cibles budgétaires.
       Revenu marginal/Marginal revenue
Le revenu marginal est le revenu de la dernière unité produite.
      Risque/Risk
Le risque a trait aux conséquences non souhaitées d’une décision.
       Risque de pertes/
       Risque financier/
       Rotation des comptes clients/Accounts receivables turnover
La rotation des comptes clients correspond au nombre moyen de fois que les comptes clients se renouvellent dans une année.
       Rotation des comptes fournisseurs/Accounts payables turnover
La rotation des comptes fournisseurs correspond au nombre moyen de fois que les comptes fournisseurs se renouvellent dans une année.
       Rotation des stocks/Inventory turnover
La rotation des stocks correspond au nombre moyen de fois que les stocks se renouvellent dans une année.
Section auxiliaire/Support department
Les sections auxiliaires renvoient aux lieux physiques où se déroulent les activités de soutien.
     Segment significatif/Meaningful interval
Zone d’activité qui correspond à l’intervalle de volumes d’activité normalement observés dans l’entreprise.
     Séparation de la production/Production splitoff
Point du processus de production qui marque le passage d’un cheminement conjoint en début de production à des processus menés en parallèle, chacun aboutissant à un produit particulier.
     Services partagés/Shared services
La notion de services partagés désigne les services que rend un centre de responsabilité d’une entreprise à d’autres centres de responsabilité de la même entreprise.
     Seuil d’indifférence/Break-even point between 2 proposals
Le seuil d’indifférence correspond au volume d’activité auquel deux propositions portant sur la structure des coûts produisent le même résultat net.
     Sous-imputation/Underallocated or underapplied indirect costs
La sous-imputation se définit comme la différence entre les frais généraux de fabrication réellement engagés au cours d’un exercice et les frais généraux imputés lorsque ces derniers sont inférieurs aux frais réels.
     Sous-produits/Byproducts
Les sous-produits sont aussi des produits issus du même procédé de fabrication, mais leur valeur marchande est relativement faible.
    Structure des coûts/Cost structure
La structure des coûts définit la proportion de coûts fixes et de coûts variables engagés par une entreprise pour la production de biens ou la prestation de services.
     Structure d’organisation/Organisational structure
On appelle structure d’organisation la manière dont on délègue le pouvoir et les responsabilités dans l’organisation, autrement dit la façon dont on répartit et coordonne les ressources humaines
     Structure fonctionnelle/Functional structure
Selon la structure fonctionnelle, les employés sont regroupés en unités administratives correspondant à des fonctions spécialisées, notamment la production, les ventes, la mise en marché et la finance.
     Structure matricielle/Matrix structure
Selon la structure matricielle, appelée aussi structure hybride, les unités administratives sont liées à la fois à des fonctions et à des processus. Dans un autre contexte, elles peuvent être liées à des produits et à des territoires géographiques.
    Structure par divisions/Divisional structure
La structure par division répartit l’organisation en unités dont chacune correspond à une famille de produits, à un groupe de clients ou à un territoire géographique.
    Style budgétaire/Budgetary style
Le style budgétaire décrit la façon dont l’entreprise utilise le budget, par exemple : le budget contractuel et le budget d’orientation.
     Suivi des comptes clients/Accounts receivables follow-up
Le suivi des comptes clients consiste à repérer le plus rapidement possible les comptes qui risquent de se transformer en mauvaises créances.
     Suivi des comptes fournisseurs/Accounts payables follow-up
Le suivi des comptes fournisseurs consiste à s’assurer que tous les comptes sont payés au moment le plus avantageux pour l’entreprise.
     Suivi des cours du change/Foreign exchange follow-up
Le suivi des cours du change vise à minimiser les pertes potentielles grâce aux différents outils dont on dispose pour se prémunir contre le risque lié aux fluctuations, autrement dit en se livrant à des opérations de couverture.
     Suivi des stocks/Inventory follow-upLe suivi des stocks vise à s’assurer que les stocks ne se transformeront pas en stocks désuets tout en permettant à l’entreprise de garder des stocks suffisants pour atteindre la rentabilité maximale.
     Suprématie obtenue grâce à la réduction des coûts/Cost leadership strategy
En adoptant cette stratégie, l’entreprise tente d’obtenir la suprématie dans son industrie grâce à la réduction des coûts.
     Surimputation/Overallocated or overapplied indirect costs
La surimputation se définit comme la différence entre les frais généraux de fabrication réellement engagés au cours d’un exercice et les frais généraux imputés lorsque ces derniers sont supérieurs aux frais réels.
    Système de calcul par centres de coûts/Cost centres based system
Système de calcul et de gestion des coûts qui s’appuie sur le principe que tous les produits qui passent par un lieu physique (centre de coûts) lors de leur transformation doivent absorber leur juste part des coûts comptabilisés en rapport avec cet endroit.
Tableau de bord de gestion/Management dashboard
Le tableau de bord de gestion est un document analytique regroupant tous les indicateurs qui contribuent à simplifier le travail de guide et de pilote du gestionnaire. 
         Tableau de bord de gestion équilibré/ 
         Tableau de bord français/French management dashboard
Le tableau de bord français est un outil de gestion qui présente un ensemble intégré d’indicateurs directement liés à la stratégie de l’entreprise et permettant de piloter de façon simultanée et équilibrée.
         Tableau de résultats conditionnels/Conditional payoff table
Le tableau des résultats conditionnels présente les résultats qu’obtiendrait l’entreprise si les conditions identifiées dans les paramètres du tableau se réalisaient.
         Taux d’imputation
         Taux de bénéfice net/Return on sales
Le taux de bénéfice net correspond au bénéfice net divisé par le montant des ventes. Il établit dans quelle mesure l’entreprise gère efficacement les coûts.
         Taux de rendement comptable/Accounting rate of return
Le taux de rendement comptable d’un projet se définit comme le bénéfice annuel moyen après impôts associé au projet, divisé par l’investissement annuel moyen lié au projet.
         Taux de rendement interne/Internal rate of return
Le taux de rendement interne est le taux d’actualisation qui ramène la valeur actualisée nette à zéro.
         Taux de rotation du capital/Investment turnover
Le taux de rotation du capital correspond au montant des ventes divisé par le capital investi. Il mesure l’efficacité de l’entreprise à générer des ventes à partir d’un capital investi donné.
         Technique des unités équivalentes/Equivalent units technique
Technique qui vise à traduire des produits en cours de production en unités équivalentes de produits finis selon leur degré d’achèvement.
         Transfert du risque/Risk transference
Dans le contexte de la gestion du risque, lorsqu’il n’est pas possible d’éliminer le risque, le transfert du risque vise à le transférer à des tiers afin d’en diminuer les répercussions sur la performance de l’entreprise.
         Transparence du processus budgétaire/Budget goal clarity
La transparence du processus budgétaire fait référence à la clarté des objectifs budgétaires ainsi qu’à la clarté de la transmission de ces objectifs aux gestionnaires.
         Trésorerie/Treasury
Gestion des encaissements et des décaissements d’argent.
Unités équivalentes/Equivalent units
Une unité d’un produit fini utilisée pour quantifier les produits en cours de fabrication.
  Unités équivalentes en fin de période/End of period equivalent units
Mesure du stock de produits finis et du stock de produits en cours de production à la fin d’une période, calculés en unités équivalentes.
  Unités équivalentes traitées/Processed equivalent units
Mesure du travail effectué au cours d’une période donnée, calculé en unités équivalentes.
  Unités fabriquées/
  Unités traitées/Processed units
Nombre total d’unités distinctes qui seront transformées en tout ou en partie durant une période donnée.
  Utilisation du tableau de bord de gestion/Utilization of a management dashboard
L’utilisation du tableau de bord de gestion désigne la démarche décrite par les étapes suivantes : affecter des ressources à la maintenance du tableau de bord de gestion ; faire connaître les objectifs et les résultats apparaissant dans le tableau de bord de gestion ; énoncer les lignes de conduite et les façons de faire relatives à l’utilisation du tableau de bord de gestion ; étendre l’utilisation du tableau de bord de gestion à toute l’entreprise.
Valeur/Value
La notion de valeur ne désigne pas uniquement les bénéfices engendrés par l’entreprise, elle s’applique aussi à la façon de les obtenir. La valeur est donc fonction des coûts engagés, des bénéfices obtenus, des risques pris et des occasions auxquelles l’entreprise a renoncées. 
  Valeur actualisée nette (VAN)/Discounted cash flow
La valeur actualisée nette se définit comme la somme des flux monétaires découlant d’un projet et observés au cours de sa durée de vie, actualisés au taux de rendement exigé. 
  Valeur marchande/Market value
La valeur marchande d’un bien est le prix au marché de ce bien dans un contexte de concurrence. 
  Variabilité des coûts/ 
  Volume d’activité/Activity level
Volume de production d’un bien ou d’un service, mesuré en dollars, en unités produites, en heures de fonctionnement de l’équipement de production, etc. 
  Volume d’extrants/Output volume
Le volume d’extrants désigne le nombre de produits fabriqués ou de prestations rendues. On utilise parfois l’expression «Volume ou niveau d’activité».


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *