Chapitre 16 – Les standards et le contrôle budgétaire

* Erratums : page 470 / page 479


Objectifs du chapitre

Note aux enseignants : Pour obtenir la comparaison des objectifs de connaissance des 4e et 5e éditions, cliquez ici

Objectif 1 : Comprendre le rôle du contrôle budgétaire
Le contrôle budgétaire classique consiste essentiellement à comparer les résultats aux prévisions pour dégager des écarts qui, une fois analysés, permettent d’effectuer une action corrective. On assimile le fonctionnement de ce système à celui d’un thermostat, à cette différence près qu’il faut analyser les causes des écarts avant d’entreprendre une action corrective. Le contrôle budgétaire dans une perspective d’apprentissage consiste à calculer les mêmes écarts tout en cherchant à cerner les facteurs à l’origine de ces écarts en vue d’apprendre, voire de développer de nouveaux produits et services.

Objectif 2 : Expliquer le rôle du budget flexible dans le cadre du contrôle budgétaire
Le budget flexible permet de ramener les prévisions budgétaires au niveau d’activité réel. Ce réajustement du volume initialement prévu permet de comparer de façon éclairante les prévisions et les résultats détaillés pour le même niveau d’activité. On peut ainsi analyser l’efficience de l’exploitation selon le niveau d’activité atteint.

Objectif 3 : Analyser les répercussions que peuvent avoir sur les revenus les variations des prix, de la combinaison des produits, de la taille du marché et des parts de marché
On peut calculer l’effet des variations du prix de vente et du volume des ventes. Toutefois, il ne faut pas oublier que la demande peut être élastique. Les variations du volume des ventes peuvent s’expliquer par la combinaison des produits, mais également par les variations de la taille du marché et de la part de marché.

Objectif 4 : Analyser les répercussions que peuvent avoir sur les coûts les variations du prix des ressources, de la combinaison des ressources et de la quantité de ressources utilisées
Globalement, l’efficience de la production peut s’expliquer par les variations du prix des ressources, de la combinaison des ressources et de la quantité de ressources utilisées. Dans certains cas, on peut aussi observer l’effet des écarts de consommation des matières premières sur la main-œuvre directe.


Exercices

Pour les équivalences des exercices entre les 4e et 5e éditions, cliquez ici. Les exercices proposés dans le présent complément Web ont été répartis en trois niveaux de difficulté, soit :

a – appliqué
b – bonifié
c – complexe


 


Capsules vidéo

 
 
 

 

 

CAPSULE VIDÉO 16.1 – Analyse des écarts budgétaires
Monsieur Patrick Chaperon, directeur, administration et finances, chez Norampac, une division de Cascades Canada inc., parle du processus d’analyse des écarts budgétaires.

CAPSULE VIDÉO 16.2 – Analyse des écarts : un outil de gestion efficace
Monsieur Chaperon évalue l’efficacité de l’analyse des écarts comme outil de gestion en usant d’exemples concrets.

CAPSULE VIDÉO 16.3 – Analyse des résultats mensuels
Tous les mois, les gestionnaires se réunissent pour discuter des écarts budgétaires, de l’évolution des projets, etc. Monsieur Chaperon explique qui participe à l’exercice et quel est le rôle du directeur financier lors de ces rencontres.

CAPSULE VIDÉO 16.4 – Faire carrière chez Cascades
Monsieur Chaperon donne quelques conseils aux étudiants qui souhaiteraient faire carrière chez Cascades.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *