Chapitre 17 – La mesure de la performance organisationnelle


Objectifs du chapitre

Note aux enseignants : Pour obtenir la comparaison des objectifs de connaissance des 4e et 5e éditions, cliquez ici

Objectif 1 : Connaître les éléments clés servant à mesurer le rendement financier de l’entreprise
Le rendement financier des entreprises se mesure globalement par les mesures financières. Toutefois, la performance renvoie à différentes notions : efficacité, efficience, rendement, productivité et économie. Les termes mesure et indicateur, souvent utilisés indifféremment, recouvrent en fait deux réalités différentes. La mesure désigne des éléments tangibles qui se comptent, et l’indicateur, de éléments intangibles et difficilement mesurables, par exemple la satisfaction des clients. On doit aussi distinguer les mesures témoins, qui rendent compte des résultats de la performance, et les inducteurs, qui influent sur la performance à venir. En théorie, les indicateurs, qui sont d’ailleurs souvent aussi des inducteurs, devraient être les variables clés des décisions en matière de performance. En pratique, ce sont souvent les mesures financières qui sont les plus utilisées, alors qu’elles font de plus en plus l’objet de critiques.

Objectif 2 : Expliquer le rôle des indicateurs de la performance organisationnelle
Les mesures de performance organisationnelle sont utilisées à de nombreuses fins. On s’en sert pour surveiller les divisions et les employés, pour rémunérer la performance, pour en savoir davantage sur une technologie nouvellement implantée ou sur la fabrication d’un produit nouvellement lancé. On l’emploie également pour prendre des décisions, pour faire connaître la stratégie, pour resserrer la coordination et, enfin, pour améliorer la performance. Les mesures ont un rôle à la fois symbolique et fonctionnel. La façon dont la mesure est utilisée à des effets sur la performance, par exemple sur celle des gestionnaires qui en tiennent compte au moment de prendre des décisions. Il importe donc autant de comprendre comment les gestionnaires réagissent aux mesures que de comprendre les mesures elles-mêmes.

Objectif 3 : Présenter les indicateurs financiers de la performance organisationnelle
Les mesures financières de la performance permettent de vérifier si les objectifs de revenus, de coûts de bénéfices ou de rendement du capital investi ont été atteints. On choisit les éléments de revenus et de coûts dont il faut tenir compte dans les mesures en fonction du principe de la contrôlabilité. Les mesures financières les plus connues sont le rendement du capital investi (RCI), le résultat net résiduel (RNR) et le concept EVA. Le RCI est le produit de deux taux: le taux de bénéfice net et le taux de rotation du capital. Le RNR est la différence entre deux montants: le résultat net et un montant qu’on associe au coût du capital. Le concept EVA est une variante du RNR.

Objectif 4 : Comprendre le prix de cession interne
Le prix de cession interne est le prix facturé par une division d’une entreprise à une autre division de la même entreprise pour les biens ou les services qu’elle lui fournit. L’utilisation du prix de cession interne répond à trois objectifs : faciliter la mesure de la performance des unités en question; fournir aux gestionnaires une information pertinente; et assurer la cohérence des décisions dans l’ensemble de l’entreprise. Lorsqu’on énonce une politique de prix de cession interne, il faut respecter le choix des responsables, et le prix idéal doit correspondre à celui qui serait exigé si le produit était vendu à des clients externes. On distingue les systèmes de prix de cession interne selon qu’ils sont fondés sur la négociation, la valeur marchande ou le coût de revient.

Objectif 5 : Indiquer les principes à suivre pour mettre au point des indicateurs non financiers de performance organisationnels
Si on recourt peu aux indicateurs non financiers de la performance, c’est en raison de la préférence des investisseurs pour les indicateurs financiers, du peu d’intérêt des gestionnaires, d el’intégration des systèmes d’information au système de contrôle, de l’absence de soutien de la direction, de ressources insuffisantes, du manque de précision de l’énoncé stratégique, de l’inadéquation des systèmes actuels d’indicateurs non financiers et de l’absence de modèles expliquant les relations cause à effet. Les caractéristiques essentielles à tout système d’indicateurs non financiers sont l’intelligibilité, la pertinence, le caractère significatif de l’information, la fiabilité, la fidélité, la complétude, la comparabilité et la disponibilité. Enfin, on doit maintenir un équilibre entre les bénéfices apportés par le système envisagé et les coûts qu’il implique.


Exercices

Pour les équivalences des exercices entre les 4e et 5e éditions, cliquez ici. Les exercices proposés dans le présent complément Web ont été répartis en trois niveaux de difficulté, soit :

a – appliqué
b – bonifié
c – complexe



  • Exercice 17C.1
    (à venir)
  • Exercice 17C.2
    (à venir)
  • Exercice 17C.3
    (à venir)
  • Exercice 17C.4
    (à venir)
  • Exercice 17C.5
    (à venir)
  • Exercice 17C.6 
    (format PDF – sans solution)
  • Exercice 17C.7
    (à venir)
  • Exercice 17C.8 
    (format PDF – sans solution)
  • Exercice 17C.9
    (à venir)
  • Exercice 17C.10
    (format PDF – avec solution)
    Exercice 17C11

    (à venir)
  • Exercice 17C12 
    (format PDF – sans solution)

__________________________________________________________

Capsules vidéo

 

CAPSULE VIDÉO 17.1 – Transfert interne des coûts
Monsieur Éric Marceau, vice-président, Contrôle, au Cirque du Soleil, explique le transfert interne de coûts liés aux spectacles, par exemple aux costumes, au recrutement, à la formation et à l’entraînement des artistes.

CAPSULE VIDÉO 17.2 – Contrôler sans tuer la créativité
Comment concilier performance financière et performance artistique? Monsieur Marceau offre une description des mesures de la performance et du rôle qu’elles occupent dans la gestion du Cirque.

CAPSULE VIDÉO 17.3 – Être analyste au Cirque du Soleil
Monsieur Marceau abord l’organisation de la fonction finance en précisant le rôle des analystes et les compétences recherchées au Cirque dans ce domaine.

CAPSULE VIDÉO 17.4 – La performance organisationnelle au gouvernement
Monsieur Renaud Lachance, vérificateur général du Québec, définit la notion de performance organisationnelle applicable au gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *