Chapitre 5 – Les systèmes de calcul par centres de coûts : la fabrication sur commande, par lots et par projets ou mandats


Objectifs du chapitre

Note aux enseignants : Pour obtenir la comparaison des objectifs de connaissance des 4e et 5e éditions, cliquez ici

*Erratumpage 112 page 122 

Objectif 1 : Définir les systèmes de calcul par centres de coûts
Les systèmes de calcul par centres de coûts affectent à des centres de coûts les coûts qui ne peuvent être affectés directement aux produits. Ces coûts sont ensuite imputés aux produits qui passent par ces centres de coûts au prorata du volume d’activité de chaque centre.

Objectif 2 : Expliquer en quoi consistent les centres de coûts
Les centres de coûts sont habituellement le lieu physique où se déroulent les activités, par exemple un service et un atelier. Par le passé, il était facile de visualiser et d’enregistrer toutes les ressources utilisées dans un centre, puis de les imputer au prorata du temps qu’on estimait nécessaire au traitement des commandes ou des lots dans le centre.

Objectif 3 : Décrire les procédés d’affectation et d’imputation du coût des ressources
Dans le but de connaître le coût de fabrication, on doit rattacher directement aux objets de coût les matières premières et la main-d’oeuvre directe. Quant aux autres coûts, les frais généraux de fabrication, ils doivent d’abord être affectés à des centres de coûts. Ensuite, on utilise la technique de l’imputation pour répartir les coûts des centres de coûts entre les objets de coût selon une base d’imputation logique.

Objectif 4 : Comprendre quelles informations sont indispensables pour mener à bien la fabrication sur commande, par lots et par projets ou mandats
Il existe deux types d’information essentiels aux systèmes de calcul des coûts étudiés dans ce chapitre : premièrement, les données permettant d’estimer le coût de revient d’une commande, d’un projet ou d’un mandat avant qu’ils soient réalisés, afin de déterminer le prix de vente; deuxièmement, les données permettant d’effectuer un suivi constant des coûts en vue de les limiter, ce qui est d’autant nécessaire que le projet dure longtemps.

Objectif 5 : Présenter et expliquer la méthode de calcul du coût de revient sur commande
Les écritures comptables sont une façon de décrire l’activité qui se déroule dans un centre de coûts, qu’il s’agisse de l’acquisition de toutes les ressources utilisées dans un centre ou des transferts de produits vers un autre centre.

Objectif 6 : Analyser l’écart d’imputation
L’écart d’imputation renseigne sur la différence qui existe entre les frais généraux de fabrication réels et les frais généraux de fabrication imputés en fin d’exercice financier, il est utile d’établir le montant de cet écart, d’en déterminer l’importance et l’origine, afin de savoir s’il renvoie à une mauvaise prévision des charges, à une mauvaise prévision du volume d’activité ou à une mauvaise gestion des coûts.

Objectif 7 : Démontrer l’utilité des systèmes de calcul par centres de coûts
Les systèmes de calcul par centres de coûts permettent de savoir où les coûts ont été engagés, mais cela ne permet pas toujours de savoir pourquoi ils ont été engagés. De plus, au niveau de l’écart d’imputation observé, il est possible de connaître la partie des coûts de l’écart qui s’explique par le volume de la base d’imputation ou par les dépenses réellement engagées.


Exercices

Pour les équivalences des exercices entre les 4e et 5e éditions, cliquez ici. Les exercices proposés dans le présent complément Web ont été répartis en trois niveaux de difficulté, soit :

a – appliqué
b – bonifié
c – complexe



Capsules vidéo

Contenu sécurisé et réservé aux professeurs. Si vous êtes enseignante ou enseignant, connectez-vous (voir « Connexion » dans le coin supérieur droit de votre écran) pour télécharger ou demandez un accès.

CAPSULE VIDÉO 5.1 – Facteurs susceptibles d’influer sur les coûts
Monsieur Jean Tessier, vice-président, trésorerie, chez Industries Lassonde inc., explique que les matières premières représentent un pourcentage important du coût de revient dans l’industrie de la transformation des aliments. Pour illustrer ses propos, il nomme certains facteurs parmi les plus susceptibles d’influer sur le coût des fruits.



CAPSULE VIDÉO 5.2 – Pistes de gestion du coût de revient

Dans le cas d’Industries Lassonde, les contenants représentent aussi un pourcentage important du coût de revient. Monsieur Tessier décrit brièvement les moyens d’en optimiser la gestion.

CAPSULE VIDÉO 5.3 – Gestion des coûts de transport
Les coûts de transport, tant sur le plan de l’approvisionnement que sur celui de la livraison, exigent une gestion adroite. Monsieur Tessier aborde la question plus en détail.

CAPSULE VIDÉO 5.4 – Rôle des centres de coûts
Monsieur Tessier commente le rôle des centres de coûts dans le calcul du coût de revient.

CAPSULE VIDÉO 5.5 – Tableau de bord de gestion opérationnel
Monsieur Tessier offre une brève description du rôle de la fonction finance dans la gestion de la performance organisationnelle au sein d’Industries Lassonde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *