Chapitre 8 – La production conjointe


Objectifs du chapitre

Note aux enseignants : Pour obtenir la comparaison des objectifs de connaissance des 4e et 5e éditions, cliquez ici.

Objectif 1 : Analyser les coûts en production conjointe
Dans les cas où la production conjointe débouche sur des produits différents, on se demande comment répartir les coûts conjoints entre les produits. La difficulté tient notamment à deux causes : 1) la valeur des produits résultant de la production conjointe varie dans le temps; 2) il n’est pas logique d’attribuer à un produit un coût plus élevé que sa valeur marchande.

Objectif 2 : Exposer les méthodes habituelles de répartition des coûts conjoints
Il existe quatre méthodes pour répartir les coûts conjoints: la répartition en fonction des mesures matérielles, la répartition en fonction de la valeur marchande au point de séparation, la répartition en fonction de la marge brute constante. Lorsqu’il existe un marché pour le produit arrivé au point de séparation, il faut privilégier la méthode reposant sur la valeur marchande au point de séparation. En l’absence de marché au point de séparation, il est généralement suggéré d’opter pour la méthode reposant sur la valeur nette de réalisation.

Objectif 3 : Appliquer le traitement comptable associé aux sous-produits et calculer le coût de revient des coproduits
Il existe deux façons de traiter les revenus associés aux sous-produits : soit on les ajoute aux revenus totaux, soit on les déduit des coûts de l’atelier qui a généré le ou les sous-produits. Les coûts supplémentaires associés aux sous-produits sont ajoutés aux coûts de l’atelier qui a généré le ou les sous-produits. Par la suite, le coût de revient des coproduits est calculé en cumulant séquentiellement les coûts au fur et à mesure qu’ils sont engagés en s’assurant de répartir les coûts conjoints à chacun des points de séparation observés.

Objectif 4 : Déterminer les informations pertinentes en contexte de production conjointe
Un coût est pertinent s’il peut être modifié par la décision. Or, tous les coûts engagés avant le point de séparation ne sont en rien touchés par les décisions qui interviennent après le point de séparation: ils ne sont donc pas pertinents pour ces décisions.

Objectif 5 : Expliquer les enjeux du traitement des coûts conjoints
Le traitement des coûts conjoints a pour enjeu l’évaluation des stocks. En revanche, la répartition des coûts conjoints n’influe pas sur la gestion des coûts.


Exercices

Pour les équivalences des exercices entre les 4e et 5e éditions, cliquez ici. Les exercices proposés dans le présent complément Web ont été répartis en trois niveaux de difficulté, soit :

a – appliqué
b – bonifié
c – complexe




Capsules vidéo

 

 

 

 

CAPSULE VIDÉO 8.1 – Organisation de la fonction finance
Madame Carole Potvin, vice-présidente des finances, décrit l’organisation de la fonction finance chez Olymel.



CAPSULE VIDÉO 8.2 – Chaîne de valeur

Madame Potvin précise les particularités de la chaîne de valeur de l’industrie et de l’entreprise.

CAPSULE VIDÉO 8.3 – Coût de revient créatif : un besoin
Madame Potvin fait état de la méthode tout à fait innovatrice d’Olymel pour calculer le coût de revient de la viande fraîche.

CAPSULE VIDÉO 8.4 – Calcul du prix de revient – produits frais
Madame Pascale Samoisette, directeure du prix de revient des produits frais chez Olymel, donne des détails sur le calcul du coût de revient de la viande fraîche.

CAPSULE VIDÉO 8.5 – Calcul du prix de revient – produits transformés
Madame Josiane Forand, directeure du prix de revient des produits transformés chez Olymel, aborde le calcul du coût de revient des produits transformés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *