Journée de la pédagogie: questions de Paul Lanoie

Lors de la journée de la pédagogie, Paul Lanoie, directeur des affaires professorales a soulevé cinq questions concernant l’apprentissage en ligne:

  • Après avoir adopté une réforme importante pour le MBA intensif de jour, quelle formule adopter pour le MBA à temps partiel ?
  • Suivant le succès de l’hybridation dans les programmes de certificat, devrait-on étendre ce mode de fonctionnement à d’autres programmes ?  Si oui, lesquels?
  • Devrait-on introduire davantage la pédagogie inversée dans les cours de BAA ?  Si oui, comment inciter les professeurs à prendre ce virage ?
  • Jusqu’où aller avec EDULib, combien de cours devrait-on créer ?  Devrait-on un jour donner des crédits pour la réussite de ces cours ?
  • Comment reconnaître les contributions « en ligne » dans la tâche d’enseignement des professeurs ?

Nous aimerions recueillir vos commentaires sur ces questions!

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Edulib et l’apprentissage en ligne

Le 22 octobre, HEC Montréal a annoncé la sortie de Edulib à HEC Montréal. Le Bulletin Échanges a d’ailleurs publié un article à cet effet.

Edulib s’inscrit dans le courant des  Massive Open Online Course (mieux connus sous leur acronyme  anglais de   MOOC).  HEC Montréal propose trois cours en ligne,  gratuits et ouverts à tous. Jean Talbot, directeur de la Direction de l’apprentissage et de l’innovation pédagogique, propose d’utiliser l’acronyme CLAL, Cours en Ligne à Accès Libre, pour la Francophonie.

Le cours  Introduction au marketing  commence le 12 novembre. Le cours Comprendre les états financiers  sera lancé cet hiver et le cours Problèmes et politiques économiques : les outils essentiels d’analyse au printemps.

Chaque cours dure six semaines. La personne qui  s’inscrit à ces cours a librement accès au contenu du cours (constitué principalement de vidéos et de lectures) et à des tests de validation des connaissances automatisés. Un forum, supervisé par des assistants, permet aux étudiants de communiquer entre eux. Les évaluations sont facultatives.

Selon Jean Talbot, en plus de favoriser l’accès à l’éducation à tous, les CLAL constituent une méthode de recrutement en offrant une vitrine sur les cours offerts par une institution.

Suivre un cours sur Edulib équivaut-il à suivre le cours à HEC Montréal?
Non, les personnes qui s’inscrivent au cours en ligne n’auront pas le contact humain avec un professeur.  Ils n’auront pas non plus de crédits pour ces cours. Par ailleurs, comme dans tous les cours de ce genre, seuls ceux qui ont un certain style d’apprentissage, qui  sont suffisamment motivés et disciplinés, pourront obtenir l’attestation décernée à la fin du cours.

Et qu’en est-il de l’apprentissage en ligne à HEC Montréal?

Il est en plein essor! Actuellement, sauf quelques rares exceptions,  il n’y a pas de cours entièrement en ligne offerts.   HEC Montréal privilégie une approche hybride pour offrir de la flexibilité aux étudiants qui doivent concilier le travail et les études. Dans les cours hybrides, les étudiants n’ont pas à se présenter chaque semaine à l’Université pour suivre leur cours en classe : certaines séances ont lieu en classe, d’autres ont lieu en ligne.

Actuellement sont offerts par HEC Montréal : 35 cours en format hybride aux programmes du certificat, 3 cours à l’essai au DESS Gestion des organismes culturel, et un DESS en partenariat avec USEK au Liban.

Pour en savoir plus sur  Edulib et les CLAL

Lancement d’Edulib
À propos d’Edulib
Foire aux question EDulib
S’inscrire à Edulib
Le MOOC, mode d’emploi (Thot)

Pour en savoir plus sur  l’apprentissage en ligne à HEC Montréal
http://www.hec.ca/daip/apprentissage_en_ligne/ApprentissageEnLigne.html


 

Publié dans Projets de la DAIP | Marqué avec | Laisser un commentaire

Améliorer votre enseignement par la rétroaction en cours de trimestre

Même si l’on enseigne depuis longtemps, l’expérience professeur-étudiants est unique à chaque cohorte. Sans que l’on ne puisse toujours bien l’expliquer, certaines itérations de notre cours sont un succès tandis que d’autres ne se passent pas aussi bien. Toutefois, faire en sorte que les étudiants apprennent le mieux possible demeure notre responsabilité. Mais comment comprendre certains groupes ? Comment améliorer notre enseignement afin que les étudiants apprennent le mieux possible? C’est un questionnement qui ne s’arrête jamais. L’évaluation standardisée que les étudiants remplissent à la fin du trimestre nous apporte peu d’information à ce sujet et les résultats nous parviennent trop tard pour faire des ajustements.

À cet effet, la rétroaction en cours de trimestre est un moyen plus puissant pour recueillir de l’information auprès des étudiants en posant des questions qui permettront de connaître les aspects du cours qui sont porteurs et qui méritent d’être conservés ou pour identifier les aspects qui devraient plutôt être changés ou mis de côté. Il s’agit d’une démarche facultative proposée aux professeurs et aux chargés de cours des universités québécoises qui se fait avant la mi-session et qui permet d’ouvrir le dialogue avec le groupe avant la fin du trimestre.

Comment cibler les questions ?

Plusieurs modèles circulent dans les universités en ce moment, mais ils font consensus autour de quelques questions:

  1. Quels sont les deux ou trois points positifs que vous appréciez du cours et de mon enseignement ?
  2. Quels sont les points que vous appréciez le moins du cours et de mon enseignement ?
  3. Qu’est-ce que le professeur peut faire pour améliorer votre apprentissage ?
  4. Ce que vous pouvez faire pour améliorer votre apprentissage dans le cours ?

La dernière question est proposée par le CFIM, de l’Université de Montréal. Elle permet de rappeler à l’étudiant que l’apprentissage est une responsabilité partagée.

Vous pouvez questionner sur un élément qui n’est pas dans cette grille. Par exemple, si vous venez d’instaurer un forum et que vous voulez en connaître l’efficacité, l’utilité, ou s’il n’est pas utilisé, pourquoi ne l’est-il pas. Vous pouvez donc adapter les questions à votre situation.

À quel moment la distribuer ?
La littérature suggère de demander une rétroaction de la part des étudiants entre le 4e cours et la mi-session (Prégent, Bernard et Kozanitis, 2009). L’important est de cibler un moment où l’on sait que l’on aura le temps de faire un retour le cours suivant.

Et l’anonymat ?
Plusieurs options s’offrent à vous. Vous pouvez demander aux étudiants de remplir le questionnaire au début du cours 4. Vous laissez 5 à 7 minutes à vos étudiants puis, vous demandez à un étudiant de ramasser les copies et de les mettre dans une enveloppe que vous récupérez. Si vous prévoyez du temps en classe pour le faire, tous les étudiants le feront, contrairement à un sondage facultatif et anonyme en ligne. S’ils vous questionnent sur l’anonymat, vous pouvez envoyer les questions à l’avance aux étudiants, leur demander de le compléter avant le cours, l’imprimer et de le déposer dans une boîte à leur arrivée.

L’analyse des résultats?
Vous pourrez voir quelle est la façon avec laquelle vous vous sentez confortable. Il est possible de revenir sur chacune des questions et mentionner les réponses les plus fréquemment observées. Nous vous proposons de regrouper leurs suggestions de changement à votre égard ou à l’égard du cours en 3 catégories:

  1. Ce que vous pouvez changer dès maintenant. (ex. Ajouter du matériel complémentaire dans Zone Cours; ne pas faire des retours systématiques sur les lectures, mais répondre seulement aux questions qui persistent);
  2. Ce que vous changerez pour le prochain trimestre (ex. Rendre le cours plus actif, diminuer le nombre d’évaluations);
  3. Ce qui ne peux changer pour des raisons pédagogiques ou institutionnelles ou hors de votre contrôle (Enlever les textes difficiles: nous devons être capables de les lire, alors nous allons les conserver, mais nous allons fournir un glossaire, des questions pour orienter la lecture, etc.).

La discussion
L’intérêt de cette démarche réside ici, c’est-à-dire dans la discussion qui portera sur les résultats. Idéalement, vous la faites le cours suivant. Le fait de leur expliquer pourquoi l’on préserve certains choix qui ne leur plaisent pas les aide à les accepter. Le fait qu’ils puissent constater que vous allez tenir compte de certaines de leurs suggestions et implanter certains changements qu’ils ont proposés (certains étudiants ont de très bonnes idées) fait en sorte qu’ils sentent que le professeur est à l’écoute et est prêt à s’adapter. Parfois, certaines propositions ne sont pas claires. Si les étudiants le veulent, ils peuvent clarifier leur proposition et commenter en toute ouverture. Mise en garde: Les réponses ne sont pas toujours agréables à lire. Il faut être prêt et éviter de se positionner à la défensive et se débattre dans des justifications interminables. Faites-le avec humour et ouverture sinon, ce ne sera pas une belle expérience.

Plusieurs autres universités proposent leur évaluation. Celle qui pourrait vous inspirer davantage est celle de l’Université Queens, à Kingston, en Ontario. Vous pouvez la consulter en cliquant ici.

Voici deux vidéos intéressantes de professeurs qui expliquent comment ils font la rétroaction d’étape.

Si vous désirez être accompagnés dans cette démarche, vous pouvez consulter les conseillers pédagogiques de la DAIP (daip@hec.ca)

Bon trimestre!

Publié dans Bonnes pratiques | Laisser un commentaire

Détection du plagiat: un second projet-pilote

Au trimestre d’automne 2011, un projet-pilote a été mené en collaboration avec 14 enseignants de HEC Montréal pour tester deux logiciels de détection du plagiat, Compilatio et TurnItIn.  Les résultats du sondage suite au projet-pilote ont confirmé que les logiciels de détection de plagiat sont efficaces, faciles à utiliser et s’insèrent facilement dans la charge de travail de l’enseignant.

Suite aux résultats positifs de ce premier pilote, l’École a décidé d’en tenir un deuxième à l’automne 2012 dont le principal objectif est de tester la convivialité et l’efficacité de l’intégration de TurnItIn à ZoneCours 2.0. Cette fois, 26 groupe-cours et 25 enseignants sont impliqués dans le pilote. Grâce à l’intégration à l’outil Remise de travaux, les enseignants peuvent y consulter directement le taux de similitudes détecté par TurnItIn pour chacun des travaux de leurs étudiants.

À la fin de ce projet-pilote, nous ferons valoir les constats et suggestions des participants pour émettre une recommandation à la Direction de l’École.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Numériquement Vôtre : quand le professeur devient coach. Bienvenue dans l’école du futur.

Voici un article qui a été rédigé par une collègue : Yvette Lapa Dessap, analyste au service de gestion des technologies de l’information et chargé de cours à HEC Montréal.

Bienvenue dans l’école du futur.
Par Yvette Lapa Dessap Continuer la lecture

Publié dans Compte-rendu | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Bonnes pratiques et usages du Sympodium et du Smartboard

Suite à l’inauguration des nouvelles salles munies de nouveaux outils technopédagogiques à l’automne 2010, la DAIP, conjointement avec le service de l’Audiovisuel, a organisé des formations à l’utilisation de la salle et des outils, destinées aux enseignants nouveaux utilisateurs. Presque deux ans plus tard, plus de 270 enseignants ont été formés.

Un SmartBoard dans une salle de l'édifice Decelles

Continuer la lecture

Publié dans Projets de la DAIP | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Des outils gratuits et pratiques !

Logo Colloque Tice en éducationLes 1 et 2 mai derniers, Catherine Carré, Jean Talbot  et Marie-Odile Thibault ont participé au Colloque scientifique international sur les TIC en éducation qui avait lieu à Montréal. Les organisateurs du colloque souhaitaient apporter un éclairage scientifique, professionnel et associatif à la question des TIC en éducation qu’ils jugent fondamentale pour l’avenir de nos sociétés.

Durant ce colloque nous avons été exposés à une série d’applications technologiques gratuites qui pourraient intéresser nos enseignants. Continuer la lecture

Publié dans Informations techniques | Marqué avec , , , , | 2 commentaires

La place de l’expérientiel dans l’enseignement de la gestion

Ne manquez pas la prochaine journée de la pédagogie : La place de l’expérientiel dans l’enseignement de la gestion qui aura lieu le Jeudi 19 avril 2012 de 12h à 16h à la salle Standard Life du Pavillon Côte-Ste-Catherine. S’inscire!

Programme de la journée

Continuer la lecture

Publié dans Événement | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Pensée critique et motivation : les deux leçons d’un Forum

La plus value d’un outil technopédagogique se mesure à l’apprentissage qu’il permet. Et ce, grâce à un scénario pédagogique adéquat et motivant. Description d’une utilisation exemplaire d’un forum de discussion dans un cours de niveau maîtrise.
Marie-Agnès Parmentier, professeure adjointe au Service de l’enseignement, a créé et enseigné à l’automne 2011 le cours « Consommation, Médias et Culture participative ». Un des objectifs du cours était de faire vivre aux étudiants une expérience de culture participative sur le Web. L’idée était de tabler sur l’intelligence collective des étudiants pour leur faire découvrir comment les média sociaux peuvent participer à leurs réflexions théoriques. Pour mener à bien cette activité, la professeure a choisi le forum de discussion. Continuer la lecture

Publié dans Bonnes pratiques | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Évaluer pour améliorer et valoriser l’enseignement

De façon caricaturale, on dit souvent que, dans les années 1960, les établissements post-secondaires sont passés d’une culture dominante de l’enseignement à une valorisation presque exclusive de la recherche. Selon les établissements, le déséquilibre est plus ou moins patent. À HEC Montréal, l’enseignement a toujours tenu une place importante.
On voit se dessiner aujourd’hui un modeste, mais réel, retour vers la pédagogique. En témoignent les nombreuses innovations pédagogiques, les créations de Centre ou Direction de l’apprentissage ou encore la parution d’un livre comme Évaluer, améliorer et valoriser l’enseignement. Outre le fait qu’il existe peu d’ouvrages du genre en français, l’originalité du livre d’Huguette Bernard (ERPI, 2011) est de partir de situations pratiques et de proposer des solutions.
Continuer la lecture

Publié dans Compte-rendu | Marqué avec , | Laisser un commentaire